Rodez : écoles, crèches et Ehpads main dans la main pour la semaine du goût

Abonnés
  • La cuisine centrale est prête à éveiller les papilles, avec 1 800 repas chaque jour.
    La cuisine centrale est prête à éveiller les papilles, avec 1 800 repas chaque jour. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

Durant cette semaine du goût, la Cuisine centrale de Rodez va faire la part belle à la gastronomie. Un repas commun aux écoles, crèches et Ehpad de la Ville est prévu le vendredi 20 octobre.

C'est un événement qui ne semble pas s'essouffler. Cette semaine du 16 au 20 octobre, les écoliers ruthénois, mais pas que, vont à nouveau éveiller leurs papilles à l'occasion de la semaine du goût. Durant ces cinq jours, la cuisine centrale de Rodez a concocté des menus spéciaux, à destination des écoles, des crèches et des Ehpads de la Ville. 

"L'objectif est toujours le même, sensibiliser sur les bonnes pratiques alimentaires. Nous sommes dans une région privilégiée au niveau de l'alimentation, alors à nous de montrer l'exemple !", explique Frédéric Rubio, adjoint à la qualité alimentaire à la Ville de Rodez. 

Un menu commun le vendredi

Dans ce sens, environ 1 800 repas seront préparés chaque jour par les chefs de la cuisine centrale, avec un moment privilégié le vendredi 20 septembre. "Tous les établissements partageront le même repas", annonce l'élu. Au menu, un repas so british, avec velouté de petits pois, stockfish et scones anglais. "On a choisi ce thème en lien avec l'école Foch-Paraire qui dispose d'un apprentissage particulier de l'anglais", poursuit Frédéric Rubio. Un repas où seront d'ailleurs conviés les membres du conseil municipal.

Mais que les potentiels déçus se rassurent, les autres jours seront l'occasion de réaliser un véritable tour du monde culinaire, entre Asie, Italie et Grèce. "Nous avons la chance à Rodez d'avoir des cuisiniers dans nos établissements qui offrent une très bonne qualité de repas aux élèves et aux résidents. Cette semaine, c'est aussi l'occasion de mettre en lumière ce travail", salue Francis Fournie, adjoint municipal en charge de la solidarité.

En somme, un moment que la Ville souhaite fédérateur, autour du goût, et de l'éveil des sens.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

119000 €

Au troisième étage d'une copropriété située à 5 minutes de l'hyper centre. [...]

68000 €

À vendre RODEZ, proche pôle universitaire, studio ayant bénéficié d'une rén[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?