Luc-la-Primaube. 11-Novembre : la présence des enfants symbolise la transmission de la mémoire

Abonnés
  • Au monument aux morts de Luc.
    Au monument aux morts de Luc.
  • Au monument aux morts de La Primaube.
    Au monument aux morts de La Primaube.
Publié le
CORRESPONDANT

Les élèves des écoles Jean-Boudou et Saint-Jean à La Primaube et des écoles Jacques-Prévert et Saint-Joseph à Luc ont commémoré l’armistice du 11-Novembre 1918. Après la cérémonie protocolaire, les élèves de l’école Jean-Boudou se sont exprimés en occitan (Los de 14-18) et ceux de l’école Saint-Jean ont lu le texte "La Première Guerre Mondiale", rendant hommage aux poilus de la Grande Guerre.

Les élèves de l’école Jacques-Prévert ont chanté "La Marseillaise", accompagnés à la guitare par leur chef de chœur Romina Cadiz du Conservatoire de l’Aveyron et ceux de l’école Saint-Joseph, à partir des lettres de poilus, ont composé 5 poèmes. Les enfants ont ensuite participé au dépôt des gerbes au pied des monuments aux morts de La Primaube et de Luc en compagnie du maire, Jean-Philippe Sadoul et de Jean-Paul Espinasse président départemental, de la Fnaca, donnant à cet évènement mémoriel une dimension intergénérationnelle exemplaire.

Lorsque les enfants sont présents, les commémorations sont spéciales car de nombreuses personnes tiennent à y assister : parents, familles et amis. Le maire Jean-Philippe Sadoul a remercié les enfants et leurs enseignants pour leur implication lors de cette cérémonie. La présence des enfants symbolise la transmission de la mémoire et leur présence est très importante lors de ces commémorations.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?