Economie : du rugby à l’immobilier, le Ruthénois Thomas Lacombe en meneur de jeu

Abonnés
  • À 39 ans, Thomas Lacombe dirige une équipede 22 collaborateurs, dont 7 agents commerciaux non-salariés.
    À 39 ans, Thomas Lacombe dirige une équipede 22 collaborateurs, dont 7 agents commerciaux non-salariés. Photo - Studio Fegari
Publié le
Lola Cros

À la tête de son agence immobilière Orpi Bourran, le Ruthénois Thomas Lacombe a bâti, en moins de quatre ans, une stratégie employeur et une image de marque puissantes. Si bien qu’il ne connaît ni problème de recrutement ni turn-over dans ses équipes. Rencontre.

L’entrepreneuriat comme le sport m’ont appris trois piliers essentiels : d’abord que l’entraînement et le travail payent, ensuite qu’il est plus compliqué d’être seul, et enfin qu’il faut de la méthode pour progresser et atteindre ses objectifs."

"Motiver les troupes et souder le collectif"

Il est une métaphore toute trouvée pour filer le parcours de Thomas Lacombe. Même s’il s’adonne aujourd’hui à la course à pied, c’est le rugby, auquel il a consacré ses premières expériences professionnelles à Aurillac, qui l’a forgé. "Il y a énormément de points communs, d’apprentissages que je réutilise aujourd’hui dans mon management et ma stratégie d’entreprise", explique l’intéressé, responsable d’Orpi Immobilier Bourran, à Rodez.

"Tous les lundis, pendant une heure et tous les matins, pendant cinq minutes, je donne le coup d’envoi à mon équipe, reprend-il. Nous avons cette habitude de nous retrouver pour échanger, pour motiver les troupes et souder le collectif. Ensuite, je passe mes journées au milieu du vestiaire : en effet, je suis le seul qui n’ait pas de bureau attitré. Je suis totalement nomade, je m’installe avec mon ordinateur où je trouve une place, ça me permet de croiser tout le monde, de pouvoir donner un coup de pouce, d’échanger si un collaborateur en a besoin. C’est hyper important pour moi."

D’autant plus parce qu’en trois ans et demi, l’équipe est passée de 6 à 22 personnes, dont sept agents commerciaux non-salariés, avec une moyenne d’âge autour de 30 ans. "C’est une super aventure humaine, mais qui demande beaucoup d’investissement : ce n’est pas tout de faire grossir une équipe, le plus difficile c’est de permettre à chacun de trouver sa place et de travailler dans les meilleures conditions possibles", ajoute Thomas Lacombe.

"Ne pas cacher l’envers du décor"

Pour ce faire, le Ruthénois a construit "tout un tas" de process pour guider ses collaborateurs : des ressources partagées, des méthodes clés en main du premier rendez-vous client jusqu’à la remise des clefs. Il en va de même pour le recrutement. "Je n’ai jamais posté une annonce de recrutement, ce sont les candidats qui viennent à nous et j’ai, sur mon bureau, une pile constante de CV", concède l’agent immobilier, qui cueille les fruits d’une stratégie de communication digitale hyperactive et léchée : "Au-delà de l’entretien, il me tient à cœur de montrer l’envers du décor et de la vitrine : chaque candidat passe une journée en immersion avec nous. Et on se rend compte que c’est bien plus intéressant pour lui comme pour nous, car il se dit et se ressent beaucoup plus de choses en off. Cela permet aussi à l’équipe d’avoir son mot à dire dans le recrutement."

Celui qui se décrit comme "un capitaine de navire sans talent particulier" mais "besogneux" entend "transmettre le goût du travail" tout en "donnant du sens au métier" et "surtout en faisant confiance à chacun". En 3 ans, seules deux personnes ont quitté le navire pour changer de vie. "Un bon indicateur" pour l’avenir de l’agence qui amorce une année charnière. "Avec 1,2 million de chiffre d’affaires en 2022 et 15 % de parts de marché sur le Grand Rodez, des choix stratégiques nous attendent, c’est sur mon bureau en ce moment", conclut l’ex-rugbyman.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?