Rodez : Pierrette Bloch vivait dans l'œuvre de Pierre Soulages, elle s'y dévoile dans son musée

Abonnés
  • Un accrochage minutieux des différentes séries en attendant l'ouverture de l'expo, le 10 février.
    Un accrochage minutieux des différentes séries en attendant l'ouverture de l'expo, le 10 février.
Publié le

La nouvelle exposition du musée Soulages est consacrée à Pierrette Bloch. Une exposition à la fois déroutante et pleine de surprises, à découvrir à partir du 10 février, jusqu'au 19 mai. Pierrette Bloch est restée l'amie du couple Soulages, durant 60 ans. Elle avait une admiration sans borne de l'œuvre Soulages. 

Pourquoi Pierrette Bloch, aujourd'hui, dans cet espace dédié aux expos temporaires, du musée Soulages ? Si l'on devait justifier ce choix, au-delà du travail artistique de la plasticienne franco-suisse qui vaut largement la visite, on dira que Pierrette Bloch et Pierre Soulages, c'est l'histoire d'une grande et longue amitié. Une histoire qui fait dire au  chercheur et physicien David Quéré, grand connaisseur de Pierrette Bloch,  "qu'elle vivait dans l'œuvre de Pierre Soulages". Elle y vivait "physiquement" puisque, dans son salon, elle avait accroché des tableaux de son ami Pierre. Elle avait acquis sept peintures, dont six qui seront accrochées, au sein du musée ruthénois, rassemblées dans un cube, comme pour recréer  l'ambiance de son salon parisien, où elle vivait et travaillait, à la fois, dans son un atelier à côté. 

D'elle, Pierre Soulages disait "elle était comme personne". "Je pense que Pierrette Bloch avait une admiration sans borne pour l'artiste ruthénois. D'un point de vue des personnalités, elle était tout le contraire de Pierre. Quand lui défendait la peinture et les peintres, elle, elle était discrète, elle était d'une grande modestie. Elle ne signait jamais ses œuvres. Elle disait tout le temps, j'ai fait quelque chose d'invendable ! Elle entretenait avec ses œuvres comme une pudeur", analyse David Quéré.

Pourtant, non seulement ses peintures et créations se vendaient, surtout auprès des institutionnels et des musées, mais elle a pu exposer dans les sites les plus prestigieux. Citons le Centre Pompidou, à Paris, le musée Picasso d'Antibes, celui de Fabre à Montpellier, au Moma à New York, au musée Jenisch à Velvey, à la Pfalzgalerie de Kaiser de Kaiserlautern et jusqu'en mai, à Rodez. 

Une rencontre décisive

Pierre Soulages a fait la connaissance de Pierrette Bloch en 1949. Elle avait  fait un court passage dans l'atelier de Gotz. "C'est lui, qui lui fait rencontrer Pierre Soulages. Le peintre raconte souvent cette rencontre avec cette jeune femme âgée de 21 ans. Pierre en avait 8 de plus. Lui commençait à être remarqué. Cette rencontre a été déterminante pour Pierre Bloch", souligne David Quéré, qui a une connaissance approfondie de l'œuvre de la plasticienne. Elle restera l'amie du couple Soulages durant 60 ans. La fascination de Pierrette pour Pierre a fait qu'elle a mis une vingtaine d'années avant de s'extraire de son influence. Libre, indépendante, elle a toujours cherché son chemin artistique, en dehors des conventions, des courants....Elle avait la chance d'avoir reçu un legs de son père. Elle ne courait donc pas derrière l'argent, et encore moins derrière une carrière. C'est pourquoi sa recherche est désintéressée. Cette  quête, elle l'a menée autant sur les supports, que les matériaux, très minimalistes, comme sa discrétion légendaire. Une posture qui a aujourd'hui  inspiré le nom de cette belle exposition : "discrete series". 

Pierre Soulages, dira d'elle, dans une magnifique lettre, datée du 13 février 2018, "de tous les peintres qui m'ont été contemporains, au-delà de l'amitié, elle est la seule dont les choix majeurs, choix éthiques inséparables d'une esthétique, ont été véritablement proches des miens. Sa conception de l'œuvre d'art est parente de la mienne : ni image, ni langage, sans message indirect adressé par le biais d'un titre. Avec une détermination entière et sans relâche, Pierrette Bloch a toute sa vie ouvert un chemin unique dont la force s'est peu à peu imposée à tous. Son œuvre, déjà reconnue grande, ne cessera de grandir : son temps commence !"

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?