Wimbledon: Jo-Wilfried Tsonga abandonne au deuxième tour

  • Le Français Jo-Wilfried Tsonga reçoit des soins lors de son match contre Ernests Gulbis lors du second tour du tournoi de Wimbledon, le 26 juin 2013
    Le Français Jo-Wilfried Tsonga reçoit des soins lors de son match contre Ernests Gulbis lors du second tour du tournoi de Wimbledon, le 26 juin 2013 AFP Photo - CARL COURT / AFP Photo - CARL COURT
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Le N.1 Français Jo-Wilfried Tsonga, touché au genou gauche, a été contraint à l'abandon au deuxième tour de Wimbledon face au Letton Ernests Gulbis mercredi.

C'est une énorme déception pour Tsonga, tête de série N.6 et demi-finaliste l'an dernier, qui s'est fait bander le genou gauche pendant le match et a fini par jeter l'éponge alors qu'il était mené deux sets à un 3-6, 6-3, 6-3.

C'est la première fois en six participations que le Français n'atteint pas au moins le troisième tour à Wimbledon.

Il restait sur le meilleur résultat de sa carrière à Roland-Garros où il s'était hissé en demi-finales il y a trois semaines, un stade qu'il a déjà atteint à deux reprises à Wimbledon, en 2011 et 2012.

"J'ai vu qu'à partir du troisième set il avait du mal", a déclaré Gulbis, 39e mondial, qui retrouvera l'Espagnol Fernando Verdasco au troisième tour.

Dominateur en début de partie, Tsonga a perdu pied à la fin du deuxième set. Il a fait appel au soigneur pour faire bander son genou gauche à la fin de la deuxième manche mais n'a ensuite plus été le même joueur sur le court.

Le Manceau s'était déjà plaint au premier tour d'une douleur au même genou, sans que cela ne l'empêche d'écarter le Belge David Goffin en trois sets.

Demi-finaliste l'an dernier, il va perdre un paquet de points au classement ATP alors que Gulbis atteint pour la première fois le troisième tour à Londres.

L'abandon de Tsonga constitue un énième coup de théâtre lors d'une journée de mercredi décidément folle à Wimbledon avec quatre forfaits (Azarenka, Cilic, Darcis, Shvedova) et deux autres abandons (Isner, Stepanek).

Source : AFP

AFP
Voir les commentaires
Réagir