Les élèves de Foch croquent la vie et l'oeuvre de Pierre Soulages en BD

  • Chercheur de lumière, une nouvelle BD qui retrace la vie de Pierre Soulages.
    Chercheur de lumière, une nouvelle BD qui retrace la vie de Pierre Soulages. JAT
Publié le , mis à jour

Soulages. Les élèves option arts plastiques du lycée Foch ont créé une bande dessinée toute dédiée à Pierre Soulages. Cette œuvre, aujourd’hui en vente, a été une aventure extraordinaire pour les lycéens.

Chercheur de lumière, c’est le titre de la bande dessinée créée par les élèves en arts plastiques, en classe avec Yolande Cruchaudet et entièrement dédiée au peintre Pierre Soulages. Une BD mais également une aventure extraordinaire qu’ont vécue ces lycéens durant quatre mois (à raison de deux heures de cours hebdomadaire).  

En préalable,Yolande Cruchaudet, professeur d'art plastique à Foch, s'est posée une question. "Comment intéresser les jeunes à la vie et à l’œuvre de Pierre Soulages, un peintre international, à qui on construit un musée à deux pas du lycée Foch qu’il a fréquenté car il est né à Rodez ?"

Une bande dessinée tirée à 650 exemplaires

Une question qui à tout naturellement donné lieu à un travail d’enquête sur la vie de peintre. Mais naturellement ne veut pas dire facilement. Il a fallu d'abord fallu trouver l’argent pour financer cette bande dessinée tirée à 650 exemplaires et vendue à 10€ l’unité au lycée Foch. Grâce à la Région qui, dans le cadre des projets dits «avenir», a donné 2700€  et les Amis du musée Soulages 300€, le projet a finalement  abouti et bien abouti. 

Conservateur du musée Soulages et directeur du pôle muséal, Benoît Decron est encore sous le charme tant le résultat dépasse ses espérances. Même les élèves se sont pris au jeu. Loin d'être convaincus au départ, tous ont appris à apprécier le peintre et sa peinture.  "D'un travail juste noté", le projet s'est ainsi mué en une véritable quête pour des élèves qui se sont surpris à pousser toujours plus avant leurs recherches. "Aujourd’hui, j’ai l’impression que j’ai saisi sa pensée. J’adore cette façon de  penser la peinture, de se rebeller !"

Après quatre mois de travail assidu, les félicitations pleuvent de toutes parts. Adjoint à la culture. Jean-Michel Cosson ne s’y est d'ailleurs pas trompé en faisant de tous ces élèves "les meilleurs ambassadeurs du musée Soulages et de la ville", invités, cerise sur le gâteau, à l’inauguration, en mai 2014, du musée Soulages en présence du peintre et du président de la République. Quant aux bénéfices éventuels tirés de la vente de la BD, ils seront reversés au foyer socio-éducatif pour montrer, au besoin, que l'art n'est pas que spéculation. 

[CIT]Chercheur de lumière[/CIT][TXT], c’est le titre de la bande dessinée créée par les élèves en arts plastiques, en classe avec Yolande Chruchaudet et entièrement dédiée au peintre Pierre Soulages. Une BD mais également une aventure extraordinaire qu’ont vécue ces lycéens durant quatre mois (à raison de deux heures de cours hebdomadaire).
«[CIT]Comment intéresser les jeunes à la vie et à l’œuvre de Pierre Soulages, un peintre international, à qui on construit un musée à deux pas du lycée Foch qu’il a fréquenté car il est né à Rodez?[/CIT]», s’est demandée Yolande Cruchaudet, professeur d’arts plastiques au lycée Foch.
Ces questions ont donc tout naturellement abouti à un travail d’enquête sur la vie de Pierre Soulages. Naturellement ne veut pas dire facilement. Il a fallu trouver l’argent pour financer cette bande dessinée tirée à 650 exemplaires et vendue à 10 l’unité au lycée Foch. Grâce à la Région qui, dans le cadre des projets dits «avenir», a donné 2700 et les Amis du musée Soulages 300, le projet a donc abouti. De plus, les bénéfices iront au foyer socio-éducatif.
Benoît Decron, le conservateur du musée Soulages et directeur du pôle muséal, n’a pas lésiné sur les adjectifs laudatifs à l’encontre du professeur d’arts plastiques et de ses élèves. Lesquels ont avoué être allés, au début, non pas à reculons mais «[CIT]faire un travail noté tout simplement. Ensuite, on s’est surpris en train de faire des recherches sur Pierre Soulages. Aujourd’hui, j’ai l’impression que j’ai saisi sa pensée. J’adore comment il pense, comment il est rebelle. Toutes ces félicitations, ces louanges de la part de tout le monde sur notre travail... finalement, on se sent complètement dépassé[/CIT]», explique un jeune élève devant ses camarades.
Jean-Michel Cosson, l’adjoint à la culture, ne s’est pas trompé sur cette promotion qu’il présente d’ailleurs comme étant «[CIT]l[/CIT][CIT]es meilleurs ambassadeurs du musée Soulages et de la ville. Et bien sûr vous êtes invités à l’inauguration qui aura lieu fin mai en présence du peintre et du président de la République[/CIT]».
Une invitation qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, à voir la satisfaction qui se lisait sur le visage des lycéens et de leur professeur.
S.O.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

269 €

Dans le quartier du Faubourg : proche de l'IUT et des commerces : Apparteme[...]

110000 €

A vendre proche du centre ville de Rodez, appartement de type 3 avec cave e[...]

270 €

APPARTEMENT COMPOSE D'UN COIN CUISINE EQUIPE AVEC PLACARD, D'UNE PIECE PRIN[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir