Rodez Aveyron Football

Ambiance, ambiance à Paul-Lignon...

  • Hors et sur la pelouse, les débats ont été particulièrement tendus samedi soir.
    Hors et sur la pelouse, les débats ont été particulièrement tendus samedi soir. JAT / JAT
Publié le / Modifié le S'abonner

Football, CFA (17e journée). Si Rodez a frappé un grand coup en dominant 3-2 Marseille Consolat à domicile, les dirigeants du club phocéen ne décoléraient pas à la fin de la rencontre. La tension était très forte dans le couloir de Paul-Lignon. 

L’image était saisissante samedi soir. Cloîtrés dans leur vestiaire, les Ruthénois ont attendu un bon moment pour fêter leur succès remporté à domicile face à Marseille Consolat. Car si sur la pelouse, les débats ont été tendus -chaque faute sifflée donnant lieu à un attroupement de joueurs-, le calme a tardé à revenir dans les couloirs de Paul-Lignon.

Remontés comme des pendules, les Marseillais ne digéraient pas la défaite... mais surtout l’ambiance autour de la rencontre. "À chaque fois, on se fait insulter ici. On est certes des Marseillais et un club des quartiers mais on n’est ni des voyous, ni des magouilleurs. Je commence à en avoir plein le c.. de Rodez", commentait d’emblée le président de Consolat Jean-Luc Mingallon. "Je vous promets une réception des plus chaudes quand on se recroisera. Je vais faire venir tous les mecs les plus dangereux et les plus “cramés” de la ville au stade", a-t-il menacé ensuite.

"Ils vont sauter comme du pop-corn"

Même si les deux clubs, qui jouaient samedi leur match retour, ne doivent plus se croiser, Consolat a déjà pris date pour la saison prochaine... "Si vos supporters ne se déplacent pas, ce sont vos joueurs qui prendront. Ils vont sauter comme du pop-corn", renchérissait un encadrant marseillais, prêt à tout pour desservir les Ruthénois. "On donnera le match à Cannes ou à un autre de vos concurrents pour la montée pour que vous n’accédiez pas au National. Nous, la montée, on s’en fiche. Vous ne connaissez pas Consolat, nous en sommes capables !" renchérissait d’un ton «pagnolesque» un membre du staff du club cher à José Anigo.

Le Raf en position de dauphin

Vous l’aurez compris, Marseille Consolat n’a pas fini de garder ce déplacement en travers de la gorge. Il faut dire également que l’énervement des Phocéens a certainement été accentué par la prestation des leurs. Car, les joueurs de Consolat ont été bien souvent pris de vitesse. Les Ruthénois ont été à la hauteur de ce duel de haut de tableau. Ils ont joué un football plus que séduisant devant un public qu’on n’avait pas vu aussi bruyant depuis un très long moment (excepté en Coupe de France contre Montpellier bien entendu). Bref, le Raf a fait honneur à sa position de dauphin de Grenoble. Ça promet pour la suite ! Quant au prochain déplacement du Rodez Aveyron football dans les quartiers nord de Marseille, lui également promet... Car "Consolat a de la mémoire", a fait savoir le président Mingallon.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

262 €

A deux pas du centre ville de Rodez, dans un immeuble avec de faibles charg[...]

219 €

APPARTEMENT EN BON ETAT AVEC COIN-CUISINE EQUIPEE SECTEUR CENTRE VILLE PROC[...]

300 €

Au cœur de RODEZ agréable Studio à la décoration actuelle dans une petite c[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir