Rythmes scolaires assouplis : « Ça ne change rien ! »

  • Accueillir les enfants en périscolaire reste un problème majeur pour les maires.
    Accueillir les enfants en périscolaire reste un problème majeur pour les maires. Illustration CP
Publié le , mis à jour

Éducation. Le passage à 4 jours et demi pour toutes les écoles ne fait pas l’unanimité. Les propositions du nouveau ministre de l’Éducation n’ont pas fait changé d’avis le président des maires en Aveyron.

La semaine de quatre jours et demi sera effective dans toutes les écoles à la rentrée 2014. La possibilité de concentrer sur une demi-journée les activités périscolaires est l’aménagement majeur apporté par le nouveau ministre de l’Éducation nationale Benoît Hamon. Pour autant, cela ne change pas la position du président de l’Association départementale des maires (ADM), Jean-Louis Grimal.

"Ça ne change rien", confirme le maire de Curan, pour qui "le gouvernement ne sait pas comment sortir de cette nasse." Néanmoins, la résolution étant prise par décret, les maires ont appelé à appliquer la loi. "Comme je leur dis, la seule obligation est de se tenir à neuf demi-journées de temps scolaire", souligne Jean-Louis Grimal. Il envisage tous les cas de figure, même celui de caler la demi-journée de temps scolaire au vendredi après-midi.

Bientôt une réunion

Pour le maire d’une commune rurale qu’il est, il maintient que la solution, selon lui, "est de laisser libre chaque commune de faire comme elles l’entendent." Au-delà de l’aspect "philosophique" de cette décision, c’est celui "organisationnel" qui inquiète Jean-Louis Grimal. "On se félicite que quelques communes soient parvenues à mettre en place ces nouveaux rythmes. En faisant appel à des structures ou des animations de grandes villes pour la plupart du temps. Moi je dis très bien. Mais quand toutes les écoles s’y seront mises, sera-t-il possible de répondre à toutes les demandes et sollicitations ?" interroge-t-il.

À la fin du mois, l’ADM de l’Aveyron va proposer une réunion à l’ensemble des édiles du département afin d’évoquer le sujet. Histoire aussi pour tous d’y voir encore un peu plus clair.

Philippe Routhe
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?