Des jeunes des Izards au musée juif de Bruxelles avec José Bové

  • Marie-Christine Etelin, a favorisé le rapprochement entre José Bové et "ces jeunes qui se sentaient ignorés des politiques"
    Marie-Christine Etelin, a favorisé le rapprochement entre José Bové et "ces jeunes qui se sentaient ignorés des politiques" Archives CP
Publié le

Vingt cinq jeunes footballeurs du quartier sensible des Izards à Toulouse sont partis lundi pour trois jours à Bruxelles à l'invitation de l'euro-député EELV José Bové, a-t-on appris auprès de l'avocate Marie-Christine Etelin, organisatrice du déplacement. Outre un match contre une équipe locale qui sera arbitré mardi par l'ancien eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, le temps fort du séjour de l'AS Izards sera la visite avec José Bové du musée juif de Buxelles: les joueurs du club, auquel avait appartenu le tueur au scooter de Toulouse Mohamed Merah quand il avait quinze ans, ont voulu se rendre sur les lieux de la tuerie antisémite perpétrée par le Français originaire de Roubaix Mehdi Nemmouche, qui a tué quatre personnes le 24 mai dans ce musée.

"Cette visite c'est une idée de ces jeunes, ils veulent absolument montrer qu'ils n'ont rien à voir avec ceux du quartier qui ont commis des actes terroristes, et rendre hommage aux victimes du terrorisme", a déclaré Me Etelin, interrogée par téléphone juste avant de décoller de Carcassonne avec ces sportifs de 16 à 30 ans. Avocate historique des écologistes et épouse de Me Christian Etelin, qui fut avocat de Merah lorsqu'il n'était qu'un petit délinquant avant de tuer sept personnes, trois militaires puis trois enfants et un enseignant juifs en mars 2012, Marie-Christine Etelin, a favorisé le rapprochement entre José Bové et "ces jeunes qui se sentaient ignorés des politiques", dit-elle.

Lors de la dernière campagne des élections européennes, au mois de mai, l'eurodéputé leur a rendu visite aux Izards et il les a invités à venir visiter le Parlement européen, ce qu'ils feront aussi mercredi. Chaque eurodéputé dispose d'un quota d'invitations permettant la visite du Parlement et la prise en charge des frais par l'institution, c'est dans ce cadre qu'est organisé ce déplacement, a précisé l'avocate.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?