MTI, un orfèvre en matière de pièces métalliques

  • Le directeur général de MTI, Jean-Paul Dieudé dans l'atelier.
    Le directeur général de MTI, Jean-Paul Dieudé dans l'atelier. JB
Publié le , mis à jour

Basée zone du Combal à Decazeville, MTI fait des pièces uniques pour un succès unique. 

Des pièces métalliques de toute taille sortent chaque jour de l’usine MTI basée zone du Combal à Decazeville.
Des équipements méconnus voire inconnus du grand public comme des moules, des turbines, des têtes de radar, des vannes... mais essentiels à des groupes aussi prestigieux que Michelin, Cameron, EDF, Thales et dans des secteurs aussi variés que l’industrie offshore, l’armement et l’hydroélectricité.

 

Exclusivités 


Spécialisée dans la construction mécanosoudé, la chaudronnerie, l’usinage et le montage, MTI a su en vingt ans montrer son savoir- faire. Mais aujourd’hui, la réussite n’est pas seulement la récompense de la reconnaissance. « Nous affinons certains process existants jusqu’à en faire des exclusivités MTI », dit en ce sens Jean-Paul Dieudé, directeur général. En clair, la clef de la réussite est celle de l’innovation. C’est le cas du procédé dit de “cladding” (revêtement) qui consiste à déposer par soudure, sur des aciers ordinaires, des dépôts de matériaux permettant d’augmenter les performances d’une pièce tout en réduisant le coût de fabrication. « Nous avons développé ce procédé au point que nous sommes les seuls aujourd’hui à le maîtriser », confie Jean-Paul Dieudé.

 

Automobile, armement, aéronautique ... 


Cette quête de techniques nouvelles a permis à la société decazevilloise de passer de l’ombre à la lumière, à savoir de la position de sous-traitant à celle de partenaire de grands groupes mondiaux de l’automobile, l’armement, l’aéronautique, l’énergie et le pétrole. Concernant le pétrole, MTI est allié à Cameron, leader mondial des équipements pour l’exploration, le transport et la production pétrolière et gazière.

 

De fait, MTI a ouvert son champ du possible, source de nouveaux débouchés et donc de marchés à développer et d’emplois à la clef. Ainsi, un plan d’investissement de 3,8 M€ sur trois ans vient-il d’être lancé dont 2 M€ seraient voués à une extension de 1 000 m² des ateliers et à l’installation de nouveau outils (cabine de peinture, fours de traitement thermique) pour répondre à la demande tout en poursuivant son développement de nouvelles techniques pour garder un train d’avance.

 

3,8 M€ investis sur trois ans

 

Seule ombre au tableau pour MTI comme bien d’autres entreprises en France, la difficulté à trouver des salariés qualifiés. Car la
prouesse d’être à la pointe de l’innovation nécessite une maîtrise technique. « Aujourd’hui, nous allons chercher ce qui va nous permettre d’exister dans dix ans. Ma seule crainte est de ne pas pouvoir faire face à nos engagements faute de pouvoir recruter », conclut Jean-Paul Dieudé.
Des offres d’emploi sont ainsi proposées en qualité de contrôleur, chaudronnier, tourneur et fraiseur sur commande numérique,
soudeur. Sans oublier que le plan d’investissement prévoit l’embauche de 50 personnes supplémentaires. Qui a dit que le travail et la croissance n’existaient plus en France ?
Preuve en est de MTI qui s’emploie avec succès à démontrer le contraire en faisant valoir son dynamisme et ses compétences en
la matière.

Olivier Courtil
L'immobilier à Decazeville

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

280.31 €

Annonce visible = TOUJOURS DISPONIBLE. En location : venez découvrir cet ap[...]

60000 €

Immeuble bien situé proche commerces et parking avec Local commercial d'env[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville