Villefranche: les producteurs laitiers s’invitent dans les grandes surfaces

  • Opération étiquetage hier pour les éleveurs laitiers du Villefranchois.
    Opération étiquetage hier pour les éleveurs laitiers du Villefranchois. OC
Publié le , mis à jour

Hier, une cinquantaine d’éleveurs villefranchois de la FDSEA ont étiqueté des produits du groupe Savencia pour dénoncer le prix du lait.

Un tracteur, puis deux, puis trois, l’arrivée d’une cinquantaine d’éleveurs de la FDSEA (Fédération départementale des exploitants agricoles) n’est pas passé inaperçue, hier, à Villefranche-de-Rouergue, devant le centre Leclerc, première grande surface visée avant de se rendre à Lidl et Carrefour. Une action d’étiquetage qui visait particulièrement les produits (Caprice des Dieu, St-Morêt, Etorki, Chamois d’or, etc.) appartenant au groupe Savencia. Ce dernier refuse de respecter un prix du lait à 340 les 1000 litres, "minimum vital pour ne pas vendre à pertes", rappellent les éleveurs, au prétexte de commercialiser du fromage et non du lait…

Qu’importe, les éleveurs du Villefranchois ont mené leur action "pour maintenir la pression car nous sommes sur les dents". En effet, ces mêmes éleveurs avaient mené une action similaire un mois plus tôt suite à la table ronde organisée au ministère de l’Agriculture.

Des confrères spécialisés en viande étaient en renfort - "nous sommes dans la même situation où l’on ne peut subvenir" -, collant aussi des étiquettes portant l’inscription et slogan: "Fabriqué avec du lait à perte, éleveurs étranglés, Savencia engraissé". Un étiquetage bien plus clair que, celui officiel pourtant, posé par les grandes surfaces sur certains produits. Des éleveurs se sont ainsi émus de constater des produits sans provenance, voire même sans l’estampille pourtant réglementaire… Les consommateurs étaient d’ailleurs nombreux hier à profiter de la présence des éleveurs pour s’informer. En effet, un étiquetage indiquant simplement le nom d’une entreprise et de la ville, en l’occurrence Villefranche-de-Rouergue, ne signifie pas que ce produit y est fabriqué mais simplement transformé…

Une action qui en appelle sans doute d’autres mais qui, déjà, semble porter ses fruits. En effet, à l’issue de l’opération de la FDSEA, Lidl et Leclerc "se seraient engagés dès la rentrée à ne vendre que des viandes françaises", annonçait-on du côté du syndicat. Pour rappel, cet engagement faisait partie de la table ronde organisée fin juillet. Outre Savencia, Lactalis annoncera son prix après une réunion le 25 août avec les représentants des éleveurs.

O.C.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

640 €

Bel appartement de type 4 d'une surface de 83 m2 situé au 3ème étage d'un i[...]

480 €

A LOUER BEL APPARTEMENT DE TYPE 3 DANS LE CENTRE VILLE - DERNIER ETAGE AVEC[...]

25000 €

A quelques minutes de Villefranche et des commerces, beau terrain plat et a[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?