«Une belle matière première» pour les vins du Nord-Aveyron

  • Dans le Nord-Aveyron, les vendanges ont débuté depuis une dizaine de jours.
    Dans le Nord-Aveyron, les vendanges ont débuté depuis une dizaine de jours. CP
Publié le , mis à jour

Viticulture. Sur les coteaux escarpés du Fel et d’Entraygues, les vendanges ont débuté depuis une dizaine de jours pour les cépages les plus précoces. 

Sur les coteaux escarpés du Fel et d’Entraygues, les vendanges ont débuté depuis une dizaine de jours pour les cépages les plus précoces. Elles s’achèveront du côté d’Estaing ce week-end ou en début de semaine prochaine, en fonction du temps, pour le Cabernet ou pour le Fer. Alors que les premières grappes cueillies promettent «un bon cru», comme le confie Karine Scudier, maître chai de la Maison du vin d’Estaing, «il est encore trop tôt pour définir la qualité du vin, pour imaginer le goût qu’il pourra avoir».

Et d’assurer que «les conditions météos de ces dernières semaines ont bénéficié au raisin». L’œnologue de la coopérative qui regroupe huit producteurs explique ainsi que les pluies qui ont arrosé le vignoble à la fin du mois d’août, début septembre ont «bien rempli les raisins, les ont fait gonfler, nous avons une belle matière première». Reste le lent et méticuleux processus de vinification à mettre en place pour «travailler ce raisin prometteur».

Une baisse de la production

Seul bémol, la grêle qui s’est abattue fin septembre autour de Coubisou a détruit une bonne partie de la vigne à cet endroit-là. Les dégâts ont été moindres à Estaing ou Sébrazac mais «nous estimons une baisse de la récolte de l’ordre de 10 à 20%» déplore Karine Scudier. En temps normal, la coopérative produit environ 30 hectos/hectares sur un domaine qui s’étend sur un peu plus de vingt hectares. 

Une partie des inquiétudes a donc été levée avec cette première semaine de vendange car au moment de la tempête qui avait frappé les vignes du Nord Aveyron, Karine Scudier se disait «inquiète pour la production future». Les dégâts sur certaines parcelles étaient considérables.

Par ailleurs, ces vendanges ont été marquées par le décès de Jean-Pierre Marc, l’un des fondateurs de la coopérative et ancien président du syndicat des vignerons d’Estaing. «Nous avons une pensée toute particulière pour Jean-Pierre, souligne l’œnologue. Il a grandement contribué à façonner ces vignes, et à relancer son activité.»

PH.H.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?