Cyril Lignac

Cyril Lignac reçoit la plus haute distinction de la Ville de Paris

  • Stephanie Le Quellec devant Cyril Lignac.
    Stephanie Le Quellec devant Cyril Lignac. AFP - AFP
  • Anne Hidalgo a décerné jeudi la plus haute distinction de la Ville de Paris aux 84 chefs "étoilés" de la capitale.
    Anne Hidalgo a décerné jeudi la plus haute distinction de la Ville de Paris aux 84 chefs "étoilés" de la capitale. AFP - AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Anne Hidalgo a décerné jeudi la plus haute distinction de la Ville de Paris aux 84 chefs "étoilés" de la capitale dont deux Aveyronnais : Julien Boscus et Cyril Lignac pour qui cette récompense redonne du "baume au coeur". 

Nous l'avions laissé avec sa recette -très appréciée- de la galette des rois, nous le retrouvons aujourd'hui à Paris avec 83 de ses confrères à qui Anne Hidalgo a décerné la plus haute distinction de la Ville de Paris. Aux côtés des Robuchon, Ducasse, Alléno, Pic, Gagnaire, Marx ou Martin, l'Aveyronnais Cyril Lignac a reçu la médaille Grand Vermeil qui récompense ceux qui "portent l'image" de la capitale et de la France. Jeune étoilé avec le restaurant Les Climats, Julien Boscus, originaire de Saint-Cyprien-sur-Dourdou, fait lui aussi partie des lauréats. 

"Ce que vous apportez à Paris et à la France est indescriptible"

Dans la salle d'apparat de l'Hôtel de Ville et en présence de quasiment tous les intéressés, la maire de Paris a remis la breloque aux chefs détenteurs de une, deux ou trois étoiles au guide Michelin.  "Ce que vous apportez à Paris et à la France est indescriptible, vous portez l'image et l'attractivité de notre ville", a affirmé Mme Hidalgo, avant de remettre la médaille aux chefs, quasiment tous en vestes blanches de cuisiniers. "Quand les étrangers pensent à notre pays, ils pensent à la gastronomie", a-t-elle ajouté en célébrant également le réseau d'apprentis, d'artisans, de commerçants ou de marchés parisiens "qui sont tirés par l'excellence que vous proposez".

Stephanie Le Quellec devant Cyril Lignac.
Stephanie Le Quellec devant Cyril Lignac. - AFP

Lignac : "Du baume au coeur"

Au nom des chefs, Alain Ducasse a salué "l'honneur" fait aux chefs, un honneur qui "interpelle notre responsabilité, celle de porter la gastronomie comme un humanisme qui crée du lien entre les hommes". La gastronomie française est "une référence par laquelle passent les plus grands chefs de la planète" mais doit aujourd'hui être "la matrice des valeurs universelles de la gastronomie à travers toutes les cuisines du monde", a-t-il ajouté.

Le chef Thierry Marx, a salué le fait qu'une "autorité comme la maire de Paris rende hommage à cette industrie. Ce sont des PME qui prennent des risques en termes financiers, qui emploient, qui créent une dynamique dans un quartier". "Pour l'ensemble des artisans cuisiniers, pâtissiers, bouchers, c'est une reconnaissance", a-t-il dit. La récompense de la Ville "nous met du baume au coeur", a pour sa part affirmé Cyril Lignac, après la "baisse de régime à cause des attentats horribles".

Mettre en valeur la cuisine française

Pour Joël Robuchon, "la cuisine française est toujours très appréciée à travers le monde. Au Japon, on voit de plus en plus de restaurants français, gastronomiques, mais aussi de bistrots, ça veut dire que la cuisine française est très bien exportée". Pour Guy Martin, il est important de mettre en valeur la cuisine française, "par rapport à nos amis mexicains, espagnols, péruviens, qui mettent énormément de moyens après les pays du Nord. On a besoin d'être soutenus. Nous sommes une des meilleures cuisines au monde mais les parents pauvres au niveau des budgets. On a besoin de dire que la cuisine française est toujours au top, que nous avons des fournisseurs exceptionnels, une qualité de produits incroyable".

Sur le même sujet
Réagir