Cugat : «On s’est dit “c’est notre tour”»

  • "Pour vraiment prendre une autre dimension,
il faut faire une saison complète et finir 5e", clame la milieu défensif.
    "Pour vraiment prendre une autre dimension, il faut faire une saison complète et finir 5e", clame la milieu défensif. Jean-Louis Bories
  • Menées 2-0, les Ruthénoises sont parvenues revenir au score avec de s'imposer aux tirs au but.
    Menées 2-0, les Ruthénoises sont parvenues revenir au score avec de s'imposer aux tirs au but. Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Menées 2-0 par Guingamp, les Rafettes se sont finalement qualifiées pour leur première demi-finale de coupe de France, samedi, aux tirs au but. Il y a un an, elles avaient déjà remonté deux buts en quart, contre Saint-Etienne, avant d’échouer aux pénalties. Audrey Cugat revient sur ce qui a changé en un an.

Menées 2-0 par Guingamp, les Rafettes se sont finalement qualifiées pour leur première demi-finale de coupe de France aux tirs au but. Il y a un an, elles avaient déjà remonté deux buts en quart, contre Saint-Etienne, avant d’échouer aux pénalties. Audrey Cugat revient sur ce qui a changé en un an.

Rassurez-nous, vous aviez planifié de nous faire revivre le même scénario qu’il y a un an ?

(Rires) Cela ressemblait fortement au match de Saint-Étienne. Nous avons eu peur de revenir de nouveau au score avant de tomber aux tirs au but. Le fait de passer montre que nous avons franchi un palier.

Avez-vous eu la crainte derevivre le même final ?

Oui. La séance de pénalties a été difficile à vivre. Mais nous l’avons mieux géré qu’il y a un an.

L’élimination de la saison dernière avait été un moment très difficile à vivre...

C’était une grande frustration. Nous avions vécu des émotions fortes en revenant de 2-0 à 2-2 et nous pensions que plus rien ne pouvait nous arriver...

En début de saison, vous étiez-vous fixé comme objectif d’arriver dans le dernier carré pour effacer cette déception ?

Non. C’est en gravissant les échelons un à un que nous nous sommes mises à y penser. Avant le match contre Guingamp, nous nous sommes dit « cette fois, c’est notre tour ». Et nous avons vécu un beau moment, avec le public qui nous a portées, notamment en deuxième mi-temps.

En quoi avez-vous progressé depuis un an ?

Un peu sur tous les plans. Notamment la maturité, avec l’apport des recrues comme Manon Alard ou Solène Barbance, ainsi que la gestion du match. L’an dernier, nous nous serions affolées. Mais là, nous nous sommes appuyées sur notre solidité défensive et notre qualité défensive pour revenir.

Comme jugez-vous l’apport de l’entraîneur Sébastien Joseph, arrivé l’été dernier ?

C’est quelqu’un de très positif, alors que l’an dernier avec Nicolas Bach, (son prédécesseur, NDLR), on attendait tout le temps le retour du bâton. Il montre qu’il croit en nous et cela nous fait du bien.

L’élimination l’an dernier a-t-elle été fondatrice ?

Plus que Saint-Etienne, ce sont les matches qui avaient précédé et suivi. Nous avions été invaincues 5 ou 6 rencontres avant l’élimination. Ensuite, nous nous sommes bien relevées et c’est cette période qui a été fondatrice.

Une place en demi-finale signifie-t-elle que Rodez entre dans une nouvelle dimension ?

Pour vraiment prendre du galon, il faut prouver à chaque match. Si on s’écroule en fin de saison et qu’on finit 8e ou 10e, il n’y aura pas vraiment de progrès par rapport aux saisons précédentes. Pour vraiment prendre une autre dimension, il faut faire une saison complète et finir 5e.

Concernant la coupe, il ne reste plus que deux victoires pour soulever le trophée...

Ce n’est rien (rires). Notre regret, c’est de ne pas recevoir Lyon en demi. Cela aurait été une fête grandiose, même si on aurait probablement perdu. 

"Pour vraiment prendre une autre dimension,
il faut faire une saison complète et finir 5e", clame la milieu défensif.
"Pour vraiment prendre une autre dimension, il faut faire une saison complète et finir 5e", clame la milieu défensif. Jean-Louis Bories

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?