Rugby XV

Rodez, déjà des voyants au vert

  • Les Ruthénois peuvent déjà se congratuler, ils ont réussi leur entrée en matière !
    Les Ruthénois peuvent déjà se congratuler, ils ont réussi leur entrée en matière ! Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner

Rugby. Une sérénité déconcertante, un banc de touche fourni, des nouveaux déjà au niveau, des intentions de jeu...Outre son succès 19-3 face à Agde, le SRA a déjà séduit.

 A chaque première, la même question revient inlassablement dans les tribunes : «Alors, ça sera mieux que la saison passée, tu crois?». Après le succès 19-3 dimanche, l’optimisme était de rigueur à Paul-Lignon. Certes, les saisons se suivent et ne se ressemblent pas.Et en bon patriarche, Arnaud Vercruysse ne cesse de le répéter.

«C’est à nous d’écrire un nouveau chapitre, on a digéré notre parcours de l’an passé», a-t-il d’ailleurs souligné dimanche après la rencontre. Mais en attendant, son équipe a déjà montré de très belles choses en 80 minutes, outre le succès plutôt facile. La manière a séduit. Tour d’horizon de plusieurs points positifs pour la suite de l’histoire. 

  • L’intégration des nouveaux

Ils étaient trois dans le XV, autant sur le banc. Et s’ils étaient épiés par tous, ils sont finalement passés inaperçus dans le collectif. Positif, surtout lors d’une première rencontre ! Mais si l’on en croit toutes les déclarations des joueurs, cela n’est pas surprenant. Depuis des semaines, tout le monde loue l’intégration des recrues et leur état d’esprit. «C’était, comme l’an passé, un critère essentiel du recrutement», a indiqué Vercruysse.Sereins de bout en bout. Sur la pelouse, un a déjà brillé en la personne d’Étienne Quiniou... Les autres ont été sérieux, appliqués. Et se sont fondus dans le collectif. De bon augure. 

  • La maturité du groupe

Certes, Rodez reste toujours un groupe jeune. Mais l’aventure de la saison passée a fait grandir tout le monde. Et dimanche, l’équipe - certes renforcée en expérience avec l’arrivée de plusieurs joueurs confirmés -, a déjà fait preuve d’une incroyable maturité.

Sereins de bout en bout, Roca et ses partenaires ont donné cette impression de tout maîtriser. Même lorsqu’ils n’ont pratiquement pas touché au ballon en deuxième période. Jamais, ils n’ont tremblé. Ni même cédé à la pression d’une première sortie très attendue, devant un public venu en nombre. «On est peut-être davantage conscient de nos qualités depuis l’épopée de l’an passé», ont confié plusieurs acteurs de la rencontre. Un Rodez taille patron, en somme.

  • Des options en veux-tu en voilà

Avec un groupe seniors élargi à 34 joueurs, Arnaud Vercruysse et Jean-François Viars n’auront que l’embarras du choix cette saison. D’ailleurs, dimanche, le banc de touche du SRA (Conticello, Okriashvili, Auréjac, Martin, Molinié, Pllotschi, Pisano et Marmoiton) avait de la gueule ! Et on ne vous parle même pas des joueurs laissés à disposition de la réserve (Séry, Aboitiz, etc) et d’autres préservés (De Barros, etc)... 

Bref, les options ne manquent pas. Pour la composition d’équipe. Mais également pour le système de jeu. Car avec des joueurs extrêmement polyvalents derrière, Rodez peut changer de schéma comme bon lui semble. Il l’a déjà réalisé dimanche, à l’heure de jeu avec notamment un Quiniou replacé à l’ouverture, un Boscus à l’arrière.

  • Le jeu, nouvelle arme 

Et tous les joueurs ayant changé de postes ont été convaincants tels que Hugo Alonso, en jambes à l’arrière, ou encore Alex Vaffier, à son aise au centre. Les entraîneurs n’ont pas fini de se gratter la tête pour composer leur ligne arrière... Et c’est tant mieux !  Ne vous y méprenez pas, Rodez n’a pas perdu son ADN. Il est toujours constitué d’avants gaillards, d’une mêlée solide, d’une touche sérieuse (zéro perdu dimanche) ou encore d’une défense hermétique...

Mais, le club a semble-t-il ajouté une corde à son arc cet été. Du moins, il a travaillé pour cela. Et les quarante premières minutes face à Agde l’ont prouvé. Durant tout ce temps, le SRA a « envoyé » du jeu comme on dit dans le jargon. Et celà lui a plutôt souri avec deux essais à la clé, de jolis enchaînements et peu de ballons perdus malgré la pluie latente. 

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

138 €

RODEZ-BOURRAN : Grand garage de 43.35 m² pour 3 voitures situé au 16, Avenu[...]

252 €

STUDIO PROCHE IUT - LYCEE MONTEIL - 2EME ETAGE - DIRECTION LA ROQUE ,CUISIN[...]

365 €

RODEZ : Saint Félix, au domaine Val Saint Jean, lotissement calme à proximi[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir