Vol Paris-Rodez: une annulation qui fait tâche

  • Depuis le début de l’année,  quatre ou cinq incidents techniques seulement ont affecté les vols sur la liaison avec Paris.
    Depuis le début de l’année, quatre ou cinq incidents techniques seulement ont affecté les vols sur la liaison avec Paris. Archives José A. Torres / Archives José A. Torres
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le vol Paris-Rodez de samedi a été annulé en raison d’un problème technique.La direction de l’aéroport s’en explique : "C'est la sécurité qui prime".

« À qui s’adresser pour avoir des lignes aériennes dignes de ce nom ? Pourquoi au XXIe siècle, faut-il encore plus de 8 heures pour rejoindre notre département ? » C’est en ces termes qu’une passagère aveyronnaise, Brigitte Marty, s’est adressée à notre rédaction pour nous faire part de son mécontentement après l’annulation, pour des raisons techniques, du vol Paris-Rodez, de 9 h 45, samedi dernier. Le directeur de l’aéroport, Eric Bometon confirme cet incident et s’en explique. « Ce sont malheureusement les aléas de l’aéronautique.Le matin, une fuite hydraulique a été détectée sur le système de freinage.Il fallait réparer mais la pièce n’était pas disponible et nous n’avions pas le temps matériel de réparer pour assurer le vol, qui a finalement été annulé. Dans ces conditions, il est difficile de donner des informations précises et pour le passager, le temps est long, sachant, qu’avant tout, c’est la sécurité qui prime. Je suis d’autant plus attristé du désagrément qu’on a relativement peu de problèmes avec cette compagnie. »

« Satisfait de la prestation d’Eastern Airways »

Même s’il se refuse à établir des comparaisons avec la compagnie précédente (Hop), qui assurait la liaison sur Paris, Eric Bometon se dit « pour l’instant, très satisfait de la prestation d’Eastern Airways. » En effet, quatre ou cinq incidents seulement sont intervenus depuis le début de l’année. « La régularité est là. Il n’y a pas de problème, assure le directeur de l’aéroport, mais quand ça arrive, nous sommes prisonniers. » Au-delà de ce regrettable incident, Eric Bometon s’attache à améliorer l’attractivité  de l’aéroport aveyronnais, qui accuse une baisse significative de sa fréquentation, après l’abandon, par Ryanair, de la ligne Rodez-Londres, et du changement de compagnie sur la ligne Rodez-Paris. « Nous essayons de travailler du mieux possible pour garder nos passagers et en faire venir ou revenir d’autres. »

Joël Born
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

750 €

Rare sur Rodez, grand appartement de type 3 en 1er étage refait entièremen[...]

428 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Appartement lumineux proch[...]

600 €

Appartement type III au 2ème étage avec ascenseur + cave situé 22-24 rue du[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir