Football féminin, Rodez. Solène Barbance : « Comme des guerrières »

  • Solène Barbance en est convaincue : les discussions de début de semaine dernière ont déjà porté leurs fruits.
    Solène Barbance en est convaincue : les discussions de début de semaine dernière ont déjà porté leurs fruits. archives José A. Torres / Centre Presse Aveyron
Publié le

D1 féminine. La milieu ruthénoise revient sur le succès des Rafettes à Bordeaux (2-0), samedi. Une victoire qui, clame-t-elle,doit rapidement être suivie d’une autre, face à Albi samedi, pour sortir définitivement de la mauvaise passe. Entretien.

Qu’avez-vous ressenti, samedi soir, au coup de sifflet final du match à Bordeaux ?

Beaucoup de joie et... (elle réfléchit) de soulagement ! On s’était mis le couteau sous la gorge après Guingamp (défaite 3-0), dimanche dernier, car c’était un vrai coup d’arrêt. On avait à cœur de faire quelque chose contre Bordeaux et on y est parvenu. On a mérité ce qui nous est arrivé samedi après cette semaine très longue.

A-t-on vu le vrai visage des Rafettes en Gironde ?

Dans le jeu, pas forcément. Notre première mi-temps était, je pense, meilleure face à Guingamp. Mais, cette fois, la solidarité a été énorme et on a réussi à être solide comme un roc en seconde période. C’est l’expérience qui a parlé.

Vous l’avez dit, la semaine a été longue et surtout marquée par plusieurs réunions, dimanche et lundi derniers. Cette victoire avant-hier est-elle déjà le résultat de ces discussions ?

C’est une certitude. Beaucoup de choses se sont dites ces deux jours-là. Et dès mardi, on a vu le changement à l’entraînement. C’était plus rude, plus concentré aussi. À la causerie samedi, dans les vestiaires juste avant le match, on sentait qu’on était dedans. Et on est rentré sur le terrain comme des guerrières.

Peut-on parler de sortie de crise ?

Comme je l’ai dit aux joueuses, je ne parlerai de sortie de crise que s’il y a victoire face à Albi, samedi prochain. On a besoin de ces trois points, surtout à Paul-Lignon où l’on n’a encore jamais gagné cette saison. On doit un succès à notre public, nos dirigeants, notre club. Ça nous permettrait de passer les fêtes au chaud.

Comment expliquez-vous que les Rafettes en soient arrivées à être au pied du mur ?

On n’est pas forcément au pied du mur car on n’a jamais été relégables. Disons qu’on est tombé dans le bas du ventre mou. Et c’est vrai que pour une équipe qui a des objectifs élevés, c’est décevant. Comme la claque reçue face à Guingamp. Mais quelque part, je crois qu’elle nous a réveillées. Elle nous a aussi fait prendre conscience que c’était de plus en plus compliqué, contre les promus mais pas seulement.

Qu’est-ce qui peut permettre de croire au maintien ?

Samedi, on a assisté à une belle révolte. Si on continue, que l’on confirme face à Albi, on effacera cette mauvaise période. J’ai confiance en cette équipe.

Maxime Raynaud
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

395 €

A louer T1 Bis de 37.40 m2 proche IUT Cuisine aménagée de placards et équip[...]

430 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Hall d'entrée, séjour avec t[...]

215 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Situé en coeur de ville au[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?