La Ruthénoise Lou Ravelli fait le buzz sur sa chaîne YouTube

  • La Ruthénoise Lou Ravelli fait le buzz sur sa chaîne YouTube
    La Ruthénoise Lou Ravelli fait le buzz sur sa chaîne YouTube
Publié le , mis à jour

Elle s’appelle Lou Ravelli. Elle est âgée d’à peine 19 ans, mais elle compte déjà 17 000 abonnés sur sa chaîne YouTube Swan Neptune. Elle a quasiment autant d’abonnés sur ses autres réseaux sociaux. Cette Ruthénoise ne se destinait pas forcément au vedettariat sur ce type de média, mais la notoriété est là et la jeune fille s’en délecte. Normal. « Il y a deux ans, j’ai commencé à poster des vidéos de moi qui chantait. J’aime chanter et je voulais voir ce que les gens pensaient de ma voix. Petit à petit, je me suis rendu compte que ça plaisait », confie la jeune fille.

Les retours (dont des réactions négatives) n’ont pas manqué, mais cela a - paradoxalement - encouragé la jeune fille. Elle en fera même une thématique où elle explique comment gérer les réactions violentes des internautes. C’est que justement, entre-temps, Lou Ravelli a changé son fusil d’épaule. « Je voulais sortir de la catégorie musique et faire des vidéos, des formats plus larges », ajoute-t-elle. En très peu de temps, elle passe alors de 300 abonnés à 17 000. Du coup, la jeune fille enchaîne des vidéos.

La première, d’entre elle, elle l’intitule « Je suis une fille. Et alors ? » Succès assuré. S’ensuit d’autres (aujourd’hui toujours visibles sur la toile) sur des thématiques comme le deuil, l’automutilation, la gestion de l’après quand on se fait larguer par son petit copain... Elle n’hésite pas à se mettre en scène pour partager ses expériences en live. Après avoir testé les dreadlocks, elle décide de les couper, allant jusqu’à se raser complètement la tête. Une expérience qu’elle filme en direct. « Je considère qu’il n’y a pas de sujets tabous, j’aime partager mes humeurs et mon savoir-faire », explique la youtubeuse.

Des expériences particulièrement appréciées. Preuve en est le nombre de vues. Elle vient d’atteindre les 1 500 000 visiteurs. Mais il n’y a pas que les internautes qui apprécient. Des sites magazines comme Mademoizelle, s’est fait l’écho de « Je suis une fille. Et alors ? ». « La vidéo dénonce le harcèlement des filles dans la rue, la banalisation du sexisme », souligne Lou Ravelli qui brasse à la fois beaucoup de sujets. Dont des sujets d’engagement qui ont amené cette autodidacte à voyager à travers le monde. De l’Inde, en passant par des ONG humanitaires qu’elle a côtoyées, Lou Ravelli a rapporté tout ce qui l’a touchée dans ces parties du monde. Cette richesse humaine qu’elle sait apprécier et mettre en valeur dans ses productions, elle la retrouve dans son monde cinématographique aussi.

Car des vidéos en passant par les voyages, Lou Ravelli est dans une quête permanente. Depuis qu’elle a quitté son lycée ruthénois, l’autodidacte - qui a découvert qu’elle souffrait d’une phobie scolaire - se cherche. Aujourd’hui, elle semble avoir trouvé son but : être actrice.

Centre Presse / Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

449 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Grand appartement secteur F[...]

45 €

RODEZ : Proche du centre ville parking extérieur situé au 3, rue Pasteur à [...]

320 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Quartier calme, coeur de R[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?