Festival : spectacles et musique sont au programme de La Rue est à Moy’

  • Des bénévoles toujours aussi motivés à quelques jours de leur festival.
    Des bénévoles toujours aussi motivés à quelques jours de leur festival.
Publié le , mis à jour

Des affiches ont fleuri aux quatre coins de l’agglomération ruthénoise, les réseaux sociaux évoquent déjà l’événement depuis plusieurs semaines : la huitième édition du festival La Rue est à Moy aura lieu samedi dans l’ensemble du village de Moyrazès, qui compte en temps normal 1 200 habitants. A l’aune des fûts de bière, repas ou sandwiches vendus lors des précédentes éditions, les festivaliers pourraient être entre 2 500 et 4 000.

À la manœuvre comme toujours, les 80 familles adhérentes à l’association Anim’à Moy, autour de Jacques Gayraud (président) et Lara Sénezergues (vice-présidente).

Les réjouissances (gratuites comme chaque année) commenceront samedi à 16 h 30 avec des promenades en calèche, du tatouage et maquillage éphémères et des jeux en bois à disposition du public. A 17 heures, le groupe Un Singe en hiver (duo chanson française, banjo et accordéon) investira la scène 1.

À 17 h 15 sur la scène 2, rendez-vous avec le spectacle de la Compagnie des dragons du Cormyr (une dynamique troupe de sœurs saltimbanques) puis, à 18 h 45, une nouvelle prestation du groupe Un Singe en hiver sur la scène 2. Les groupes Gypsys et Pegus ‘n Co prendront la suite avant le retour de la Compagnie des Dragons du Cormyr (19 h 15, scène 2).

À partir de 19 h 45, tout se passera sur la grande scène qui accueillera tour à tour six groupes jusqu’au bout de la nuit : à 19 h 45 D’Accord Léone (chanson festive, à voir aussi à 22 heures), à 20 h 30 Libertalia (folk celtique, de l’Irlande aux Caraïbes), à 22 h 30 la tête d’affiche Les Barbeaux, Sofaz (musique actuelle inspirée de l’Inde et de La Réunion) à 00 h 30 puis, à 1 h 45, The Oddments (blues, punk, chanson française).

Une fois le festival terminé et une fois le calme revenu dans les rues de Moyrazès, Anim’à Moy ne prendra pas de vacances pour autant. « L’association fonctionne à l’année », insiste le président, citant « le marché de Noël et une multitude d’animations pour enfants et adultes comme de la gym, du tarot, du sport... La vocation de l’association, c’est de rassembler toutes les générations ».

Renseignements sur www.animamoy.fr ou sur la page Facebook « La rue est à Moy’ »

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?