Flagnac a inauguré le stade « Bernard-Filhol »

  • Une inauguration empreinte d’une émotion sincère.
    Une inauguration empreinte d’une émotion sincère.
Publié le , mis à jour

Une centaine de personnes, élus, représentants des clubs de rugby de Decazeville, Viviez, de l’école de rugby RBOA, anciens joueurs du club de Flagnac, se sont retrouvées, ce dernier week-end, à l’occasion de l’inauguration du stade Bernard-Filhol, à La Griffoulière. Une cérémonie empreinte d’une émotion vraie, sincère.

Une émotion d’autant plus marquée qu’au-delà de l’hommage rendu à Bernard Filhol, figure emblématique du rugby flagnacois et aveyronnais, voire même régional, tous les intervenants n’ont pas manqué d’associer à cette cérémonie la mémoire de Laurie Viargues, sa petite-fille, tragiquement disparue dans un accident de la circulation voilà quelques mois. En présence des familles Filhol et Viargues, un bouquet de fleurs, partagé entre le blanc pour Laurie et le rouge pour son grand-père, a été symboliquement déposé au centre du stade en préambule aux prises de parole.

Lire ou relire : Bernard Filhol, véritable figure du rugby, s’en est allé

Président-fondateur de l’association Bernard-Filhol et initiateur de cette démarche inaugurale, Pascal Mazet a rappelé ce qu’a été Bernard Filhol. Il a évoqué ses parcours familial, professionnel, sportif, associatif, et tout ce qu’il a pu faire pour le rugby flagnacois, pour l’arbitrage et la formation des jeunes arbitres, ici et ailleurs dans la région.

Une action qu’a également soulignée Gérard Fourquet, président du Comité départemental du rugby, tandis que les autres intervenants, le maire de Flagnac Pierre Tieulié ou le conseiller départemental Christian Tieulié, s’arrêtaient davantage sur les qualités humaines et d’investissement permanent de Bernard Filhol dans la vie flagnacoise.

Au final, et au risque de se répéter, cette inauguration de stade fut, comme rarement, baignée d’une émotion palpable. Une émotion que chacun des présents a souhaité voir perdurer lorsque tous ceux qui seront amenés à fouler la pelouse flagnacoise poseront le regard sur la plaque « Bernard-Filhol » qui identifie désormais l’espace de jeu.

Une plaque qui se veut le témoignage indélébile de l’investissement d’une figure locale au service des autres et du rugby.

Centre Presse / François Cayla
Voir les commentaires
L'immobilier à Flagnac

190000 €

Proche Flagnac en campagne : Maison récente (2003) de type 6 comprenant : e[...]

35000 €

Dans village Vallée du Lot, maison de village au calme. RDC: cuisine/séjour[...]

30000 €

Agnac : Venez découvrir et imaginer votre future maison sur ce beau terrain[...]

Toutes les annonces immobilières de Flagnac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?