500 membres des MJC Midi-Pyrénées viennent mettre le « Bazar » à Rodez

  • Les représentants des MJC hier à Rodez.
    Les représentants des MJC hier à Rodez.
Publié le , mis à jour

« Les MJC sont un réseau qui compte, écouté mais pas toujours entendu. Notre marque de fabrique est l’enjeu de la culture comme levier d’émancipation par le croisement des regards, artiste et public, pour passer de l’individuel au collectif avec en parallèle la recherche esthétique, à savoir créer du beau pour, au fond, former des citoyens. »

Ce préambule de Jean-Pierre Sirerols, président de la confédération des Maisons des jeunes et de la culture de France (CMJCF) annoncer le premier « Bazar » mêlant rencontres, spectacles et ateliers pendant trois jours, du 2 au 4 novembre, à travers les trois MJC et les espaces culturels du Ruthénois.
À l’heure de l’individualisme, voire du repli sur soi, lié à l’actualité et à la société, la volonté des MJC est donc d’aller à rebours, d’organiser un contretemps, amenant ainsi 500 personnes - artistes, bénévoles, professionnels, praticiens - d’une quinzaine de MJC en France à montrer leurs talents, partager, échanger pour apprendre dans son art, dans sa vie tout simplement.

Les jeunes sont l’avenir et ils veulent le construire. Le message est donc gorgé d’espérance. Et l’expression du « Bazar » empruntée au chanteur Arno dont une délégation belge sera présente n’est ainsi pas le fruit du hasard. Tout comme les prémices de cette démarche, initiée à Strasbourg voici deux ans, symbole de l’Europe. C’est une invitation au voyage, à l’ouverture des autres pour (se) découvrir, (s’accepter et comprendre l’autre. Pour aimer la vie en somme. Et pour donner sens, goût à ce bazar organisé, quatre objectifs sont affichés : valoriser les productions, favoriser les rencontres, mettre en avant des parcours individuels et collectifs, faire émerger sur site des formes artistiques.

« La jeunesse est une richesse et non un problème. Deux tiers des jeunes nous disent qu’ils veulent participer aux décisions. Notre réseau est plus girondin que jacobin. Nous donnons ainsi les clefs de la maison »

Centre Presse / Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?