Rafettes : « réaction attendue » face à l’Olympique de Marseille

  • Laurie Cance et les Ruthénoises n’ont pas d’autres choix que de s’imposer aujourd’hui.  JLB
    Laurie Cance et les Ruthénoises n’ont pas d’autres choix que de s’imposer aujourd’hui.  JLB
Publié le , mis à jour

Une deuxième contre-performance d’affilée face à une formation relégable serait de très mauvais augure pour les Rafettes ! En effet, après être allées s’incliner sur la pelouse (synthétique) des avant-dernières et premières relégables de Fleury (2-0) le week-end dernier, Laurie Cance et ses partenaires se retrouvent face à un OM bon dernier de la D1F, aujourd’hui (coup d’envoi à 14 h 30) au stade Paul-Lignon.

Un match à fort enjeu donc. Et « une réaction du groupe est attendue », a confié le coach rouergat Grégory Mleko, hier. « À Fleury, on a fait une très mauvaise entame. Puis on n’a pas été dedans, on n’a pas vu nos valeurs, on a manqué d’agressivité, on n’a pas défendu ensemble... »

Autant de griefs qu’il conviendra de transformer en satisfaction aujourd’hui. Car les Marseillaises joueront, elles aussi, gros rue Vieussens. « Il faut aller chercher cette première victoire à la maison », enchaîne également Grégory Mleko dont les protégées occupent actuellement la première place de non relégable, mais à seulement 1 point de Fleury. « Demain (aujourd’hui), ça va être un vrai combat. Peut-être qu’on ne va pas toujours voir du foot dans ce match, mais une seule chose importe : le résultat, envoie encore le technicien avant d’enfoncer le clou : Avec trois points, on serait à 10 points et on mettrait l’OM à sept points de nous. C’est énorme. De quoi passer les fêtes au chaud (avant, il restera malgré tout un déplacement au PSG dimanche prochain, NDLR). »

Sera-t-il entendu ? Les Rafettes sauront-elles se remobiliser et faire face à ce rendez-vous capital qui va façonner la suite de leur saison ?

Le groupe : Garcia, Niphon - Banuta, Infante, Guitard, Guellati, Noiran, Saunier, Da Costa, Bonet, Austry, Bodain, Peruzzetto, Cance, Tyryshkina.

Centre Presse / Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?