L’hôpital de Decazeville équipé d’un nouveau scanner

  • Une partie de l’équipe du service radiologie.
    Une partie de l’équipe du service radiologie.
Publié le , mis à jour

Depuis le 18 décembre, un tout nouveau scanner est entré en service au Centre hospitalier Pierre-Delpech. De la même marque que le précédent engin qui avait été acquis en 2012, ce nouvel équipement est doté de 80 barrettes, contre 16 précédemment. Il est accompagné du logiciel « softway Synapse 3D » - le même qu’à l’oncopôle toulousain.

« Cela permet, insiste Martine Bessoles, cadre de santé du service radiologie, imagerie médicale (1), d’avoir non pas des images de meilleure qualité, mais des images plus fines en terme d’informations pour poser le diagnostic, le tout en low dose, c’est-à-dire donc avec une très faible dose de rayons. Pour indication, ce nouvel équipement va nous permettre de faire du cardio-coronoscanner, dans le cadre du GHT pour peu que des cardiologues descendent de Rodez... »

L’acquisition de ce scanner a été entièrement financée par l’hôpital. Ce qui n’était pas le cas du précédent scanner qui l’avait été grâce à la mise en place d’un GCS (groupement de coopération sanitaire) entre le secteur public et privé avec le cabinet de radiologie Cauvet. Dès lors ce GCS devient caduc et une convention sera signée avec le cabinet de ville afin de déterminer des plages d’utilisation pour son exercice en libéral.

Une soirée de présentation est prévue vers la fin du mois de janvier dans le service afin de faire connaître cet équipement à l’ensemble des professionnels de santé du territoire, « car, souligne Jean-Pierre Pavone, le directeur de l’hôpital, le service est, rappelons-le, ouvert pour les consultations externes ! »

(1) - Le service compte 4 médecins radiologues (Dr Marie-Christine Bodet, chef de service), 9 manipulateurs radio, dont 1 DE en échographie, trois secrétaires, un brancardier et une cadre de santé.

Quid du centre de périnatalité ?

Jean-Pierre Pavone a également annoncé l’ouverture en date du 1er janvier 2018 du Centre de périnatalité de proximité (CPP) promis par l’ARS à la suite de la fermeture de la maternité. Ce service qui s’inscrit dans le cadre du GHT (groupement hospitalier de territoire) sera hébergé jusqu’au printemps dans des locaux provisoires, le temps d’aménager des locaux dédiés sous les bureaux qui abritent les services administratifs. « Ce CPP fonctionnera avec une équipe de professionnels de santé du territoire : gynécologues, pédiatres, sages-femmes. De par le GHT, nous aurons des professionnels présents de façon permanente ».

Centre Presse / Philippe Boscus
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

164000 €

Immeuble de rapport comprenant 3 appartement T2 ( environ 42 m2 chacun) + a[...]

19000 €

Decazeville, proche du centre, venez découvrir ce terrain sur les hauteurs [...]

70500 €

Sur les hauteurs de Decazeville, dans un quartier pavillonnaire, Maison ind[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?