Rodez - Concarneau : des raisons d’y croire pour les Ruthénois

  • Se relancer à l’extérieur, une spécialité de Sébastien Da Silva et des siens.  Archives JLB
    Se relancer à l’extérieur, une spécialité de Sébastien Da Silva et des siens.  Archives JLB
Publié le , mis à jour

Un fauteuil de leader perdu, un pauvre nul vierge (face aux Herbiers) et les sifflets de son propre public. On ne peut pas dire que le Rodez Aveyron football a été épargné par la journée précédente, le week-end passé.

Mais le onze sang et or a montré depuis le début de saison qu’il sait réagir. D’autant plus quand il est loin de chez lui, comme c’est le cas vendredi soir (20 heures), avec un déplacement au bout du Finistère, à Concarneau (actuel 9e).

Les faits sont là. Quatre fois déjà, les désormais dauphins aveyronnais ont chuté ou concédé le nul rue Vieussens avant de se déplacer lors de la journée suivante. Et quatre fois ils se sont ensuite imposés. En septembre, 0-0 face à Concarneau suivi d’un succès abouti 3-1 la semaine suivante à Saint-Gratien.

En octobre, nul 2-2 à deux visages face à Boulogne pour une relance parfaite là aussi 3-1, à Dunkerque cette fois. Fin novembre, Pau met fin à 18 mois d’invincibilité à Paul-Lignon, 2-0. 15 jours plus tard, après un épisode de Coupe de France malheureux (élimination à Fabrègues, 1-1, 4-5 tab), Maxime Ras - buteur - et les siens s’imposent dans un match au sommet et chez une équipe qui prétend à la Ligue 2, Cholet (1-0).

En janvier dernier, alors que le club du piton reste sur deux revers à la maison (Marseille-Consolat 1-2 et Grenoble 2-0) et voit s’immiscer un certain doute, c’est encore chez une grosse écurie (certes en difficulté) que les Aveyronnais vont frapper un grand coup : 2-1 à Laval.

Des résultats qui viennent corroborer une statistique capitale : le Raf est le club de National 1 qui prend le plus de points à l’extérieur. En 9 matches (6V., 2N, 1D) il en a pris 20, soit 2,22 par match. Et s’il n’est que troisième au classement dit extérieur, c’est parce le Red Star (2e) et Grenoble (1er) ont joué plus de matches (11).

Mais la moyenne du GF38 est de 2,18 ; celle des Franciliens ne dépasse pas 2 (1,90). Des chiffres qui s’expliquent aussi par la philosophie de jeu des Rouergats, prompts à laisser la balle à leur adversaire pour mieux le contrer. Une spécialité maison qui les rend forcément bien plus dangereux dès lors qu’ils sont en terrain inconnu. Cela sera-t-il une nouvelle fois le cas demain soir ?

Sans Puyol, Ayari, ni Diemé

Sorti prématurément face aux Herbiers (0-0, vendredi dernier), Loïc Poujol a été contraint de déclarer forfait pour celui de demain. Selon son entraîneur, il souffre d’un « saignement à une hanche » et sera absent dix jours. Laurent Peyrelade espère le voir reprendre le vélo la semaine prochaine.

Autres absents dans le Finistère : Khaled Ayari, qui se remet d’une déchirure à un mollet (Peyrelade : « J’espère qu’il pourra reprendre le footing la semaine prochaine ») et Kader Diemé, qui souffre d’une contracture à un adducteur, une blessure qui devait faire l’objet d’un diagnostic plus poussé. « L’idée est d’avoir tout le monde disponible après le match contre l’Entente Sannois-Saint-Gratien (le 2 mars, NDLR), pour bien aborder la suite du mois de mars (au cours de laquelle le Raf jouera cinq matches) »

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

320 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Quartier calme, coeur de R[...]

276 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE -Grand studio en centre vill[...]

381 €

LOCATION APPARTEMENT STUDIO RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?