Espalion

La bourse d’échange de plantes prend racine

  • Le livre nomade a trouvé sa place au jardin partagé.
    Le livre nomade a trouvé sa place au jardin partagé.
  • Des échanges de plantes et graines dans la bonne humeur.
    Des échanges de plantes et graines dans la bonne humeur.
  • Des échanges de plantes et graines dans la bonne humeur.
    Des échanges de plantes et graines dans la bonne humeur.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Ce rendez-vous annuel porté depuis trois ans par les associations Biodiva 12 et Riz’home avait lieu samedi à la base de Perse.

Les dernières gelées (on espère) derrière nous, il est grand temps pour le jardinier de se lancer dans les semis et plantations. Aussi la traditionnelle bourse d’échange s’est déroulée en toute convivialité entre adeptes de la sauvegarde de la biodiversité et du sens du partage.

Ici point de commerce. Pas le moindre euro ne doit circuler. Les échanges se font sur la base du troc. On amène plants, graines, arbustes, aromatiques et chacun se sert au gré de ses envies. Avec bien souvent en prime les commentaires et conseils du passionné.

Saison oblige, beaucoup de tomates sur les tables avec des variétés les plus surprenantes puisque la miel du Mexique, le téton de Vénus, ou la noire de Crimée, black Chery voisinaient avec l’andine cornue, la Caro Rich, la cerise poire… mais aussi plants de courgettes, piments, poivrons, fleurs, plantes aromatiques étaient au rendez-vous.

En tout cas, ici, on échange volontiers avec ceux qui proposent des espèces et variétés originales. Pour ces passionnés, il y a trop urgence à sauvegarder les espèces et variétés les plus rares qui ne sont pas inscrites. A contrario, celles plus « banales » à grosse diffusion dans les circuits des professionnels ne font pas recette.

Cette bourse aura été aussi un bon moment d’échange de recettes de jardinage et sur les ressources insoupçonnées de son jardin avec les petites astuces pour cultiver, multiplier et conserver à peu de frais des variétés souvent perdues des catalogues officiels.

La météo aidant, certains sont venus en badauds, pour voir et sont repartis avec quelques chose sous le bras, souvent en convaincus !

Le livre nomade

En fin de matinée avait lieu au jardin partagé de Perse de l’association Riz’home la sympathique inauguration d’une boîte à livre.

En présence d’Eric Picard, maire et Sylvie Lacan, adjointe à la culture, Pierre Vallaeys a expliqué l’originalité du projet (un peu fou) installé au jardin en bordure du GR menant à Compostelle où chacun peut emprunter un livre, puis le renvoyer ou le déposer à Conques après lecture.

À noter que la communauté de communes envisage de reprendre ce concept à son compte et de mettre prochainement en place d’autres boîtes à livres sur le territoire.

Réagir