Télé-médias

"I Am Paul Walker" : le documentaire sur l'acteur de "Fast and Furious" se dévoile

  • Le tournage du septième opus de "Fast and Furious" a été marqué par la mort de l'acteur, entraînant une réécriture du scénario.
    Le tournage du septième opus de "Fast and Furious" a été marqué par la mort de l'acteur, entraînant une réécriture du scénario. AFP PHOTO / HECTOR MATA - AFP PHOTO / HECTOR MATA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Une première diffusion sur Paramount Network du documentaire consacré à Paul Walker, samedi 11 août, a permis de redécouvrir l'acteur à travers les yeux de ses proches. Famille et amis se sont confiés pour rendre hommage à celui qui incarnait Brian O'Conner dans la saga "Fast and Furious" depuis 2001. Pour le moment, le film, qui revient sur la vie et la carrière de l'acteur décédé en 2013, n'a pas de date de sortie en France.

Une première diffusion sur Paramount Network du documentaire consacré à Paul Walker, samedi 11 août, a permis de redécouvrir l'acteur à travers les yeux de ses proches. Famille et amis se sont confiés pour rendre hommage à celui qui incarnait Brian O'Conner dans la saga "Fast and Furious" depuis 2001. Pour le moment, le film, qui revient sur la vie et la carrière de l'acteur décédé en 2013, n'a pas de date de sortie en France.


Paramount Network a diffusé samedi 11 août, "I Am Paul Walker", le documentaire qui revient sur la vie et la carrière de l'acteur de "Fast and Furious". Dans ce film réalisé par Adrian Buitenhuis, plusieurs membres de sa famille ainsi que ses anciennes co-stars de la saga "Fast and Furious" se sont livrés face caméra. Pour le moment, la date de diffusion pour la France n'a pas été communiquée.

Loin du glamour d'Hollywood

Malgré sa carrière dans l'une des franchises les plus connues d'Hollywood, le documentaire révèle que Paul Walker tenait à se distancer de la vie à Los Angeles dès qu'il le pouvait : "Quand Paul n'était pas à L.A. en train de faire des films, il n'était même pas dans le pays. Il pouvait être en Amazonie. Il pouvait plonger avec les requins", a déclaré dans le documentaire Wayne Kramer, le réalisateur de "La Peur au ventre" dans lequel Paul Walker avait joué en 2006. 

Pourtant, l'acteur américain a commencé sa carrière dès le plus jeune âge. Petit, il a notamment joué dans une publicité pour de la nourriture pour chien, "Puppy Formula". Il s'est par la suite éloigné des projecteurs pour se consacrer à sa passion des voitures. On apprend également que son grand-père maternel était un pilote. 

"En tant qu'homme, il n'était pas intimidant. Il était tellement normal. Très terre à terre et très cool. Il était l'homme avec lequel toutes les femmes voulaient être et celui à qui tous les hommes voulaient ressembler", s'est confié l'acteur Tyrese Gibson. Les deux hommes s'étaient rencontrés pour le deuxième volet de la saga, "2 Fast 2 Furious" en 2003. Paul Walker a fait partie de la franchise dès le premier opus, ce qui l'a propulsé au rang de star international.  Il fut même approché pour devenir le prochain Superman, une offre qu'il avait déclinée.

Une paternité difficile

Paul Walker a connu la paternité en 1998 avec la naissance de son unique fille, Meadow, issue d'une relation avec Rebecca Soteros. Une nouvelle vie pour laquelle l'acteur ne se sentait pas mûr. "Emotionellement, je n'étais pas prêt. Parce que je ne savais foutrement même pas qui j'étais", peut-on l'entendre révéler dans le documentaire. Alors que Rebecca Soteros et sa fille déménagent à Hawaï, l'acteur essaye tant bien que mal de combiner sa carrière et son nouveau rôle de père. Sa fille Meadow l'a finalement rejoint en Californie en 2011, soit deux ans avant sa mort tragique. L'acteur est décédé lors d'un accident de voiture le 30 novembre 2013, alors que son ami Roger Rodas était au volant d'une Porsche Carrera GT. "Votre fils n'est pas supposé partir avant vous. C'est le pire des cauchemars", a déclaré Paul Walker III, le père de l'acteur.

Source : Relaxnews

Réagir