Autres sports

VTT : Eric Pratmarty bientôt sur le toit de l’Europe ?

  • VTT : Eric Pratmarty bientôt sur le toit de l’Europe ?
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Ce week-end à Ax-les-Thermes, le vététiste ruthénois pourrait remporter la coupe d’Europe de maxi-avalanche en Master 40.

Eric Pratmarty va-t-il décrocher la coupe d’Europe de maxi-avalanche en VTT en Master 40 ce dimanche ? C’est fort possible. En tout cas, ce passionné de VTT qui a jeté son dévolu sur la descente marathon n’en a jamais été aussi près. Cinquième de la descente d’Andorre, deu- xième de celle de Servinia en Italie, un bon classement à la descente d’Ax-les-Thermes ce week-end le consacrerait.

Et quand on sait que, toujours dans sa catégorie, éric Pratmarty est monté sur la troisième marche du podium des deux méga-avalanches de la saison (des descentes de 28-30 kilomètres avec pas moins de 2 500 mètres de dénivelé), à La Réunion et à l’Alpe-d’Huez, véritable Mecque de la discipline en Europe...

Il flirte enfin avec les sommets de la discipline

En selle depuis la fin des années 90, il flirte enfin avec les sommets. « Depuis toujours, en VTT, j’ai été juste en dessous des cadors de la discipline. Là, dans cette catégorie Master 40, j’atteins mes meilleurs classements », souffle cet enseignant en éducation physique et sportive à la chambre de métiers de l’Aveyron.

En pleine forme physique, et il vaut mieux quand on voit l’exigence de cette discipline sur les pentes caillouteuses, éric Pratmarty envisage d’ailleurs de proposer des stages et du coaching VTT au gré des envies sur différents spots et sites remarquables du département. « Ce sont mes sites d’entraînement, et c’est une occasion de partager », explique-t-il. À savoir les Palanges, la Vallée du Viaur, les Gorges du Tarn. « Un site du département sur lequel cela tape fort », sourit-il.

Passionné, conscient de pouvoir œuvrer grâce au soutien de « Unik Bike » à Rodez et de la marque Canondale, ainsi que de son employeur qui lui laisse quelques marges de manœuvre pour ses déplacements, éric Pratmarty est bel et bien décidé à ne pas gâcher la superbe opportunité qui s’offre à lui dans les Pyrénées.

« C’est la première fois que la compétition s’organise à Ax-les-Thermes. Cela a l’air superbe », commente-t-il. La station pyrénéenne française est la première à mettre en lumière ce mode de compétition, mère de toutes les spécialités de VTT alpin. Et c’est plein de détermination qu’il va aborder cette manche finale. Il disputera les qualifications samedi. La grande finale, avec le gratin européen de la discipline, est prévue, elle, dimanche.

Réagir