Trop juste, le Roc battu à Billère

  • Les Aveyronnais n’ont pas tenu la distance au pied des Pyrénées, samedi.
    Les Aveyronnais n’ont pas tenu la distance au pied des Pyrénées, samedi. Archives Jean-Louis Bories - CPA
Publié le

Les Aveyronnais n’ont pas été à la hauteur, hier soir dans la banlieue paloise. Pas de second succès de rang du coup.

Face à un adversaire forcément très jeune puisque composé d’éléments du centre de formation, les hommes de Julien Demetz avaient forcément un coup à jouer au pied des Pyrénées face à un adversaire joueur qui était désireux de bien faire pour son premier match à domicile.

Mais il fallait pour cela présenter une autre qualité de jeu que celle proposée dans l’Amphithéâtre la semaine dernière face à la très accrocheuse équipe d’Asson pour espérer revenir avec les trois points de la victoire. Et face à la rapidité d’exécution d’un adversaire billérois fort enthousiaste, les Ruthénois se sont logiquement inclinés dans un match pendant lequel les joueurs locaux n’ont connu aucun temps faible.

Pourtant, même si tout reste possible à la pause pour les joueurs de Rodez puisque l’écart est limité avec quatre buts de retard aux citrons, c’est au début de la seconde période que les banlieusards palois vont construire leur succès devant des Ruthéno-Castonétois qui buttent régulièrement sur le gardien Bouissier, qui aura littéralement écœuré l’attaque du Roc. Ne pouvant marquer que deux buts dans les dix premières minutes de la reprise, les hommes de Julien Demetz voient donc les espoirs billérois s’envoler logiquement au score pour compter dix unités d’avance à l’entame des dix dernières minutes de jeu (24-14, 49e).

L’écart est fait, et même si Rodez va trouver des solutions pour revenir à quatre unités des Béarnais dans les cinq dernières minutes de jeu (24-20, 54e), la réussite des frères Besset ou les arrêts de Becdro n’y font rien. Il y avait longtemps que la messe était dite. À l’instar de l’an passé, les Ruthénois concèdent une lourde défaite face à cet adversaire fort joueur qui a dicté sa loi tout au long du match.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?