Intelligence artificielle : des promesses aux limites

  • Le docteur Alexandre Mignon. Le docteur Alexandre Mignon.
    Le docteur Alexandre Mignon.
Publié le

L’Université des savoirs partagés propose une conférence animée par le docteur Alexandre Mignon sur le thème "Intelligence artificielle en santé : des promesses aux limites", mardi 20 novembre, au théâtre municipal de Villefranche-de-Rouergue, à 18 h 30.

Le docteur Alexandre Mignon est professeur de médecine en anesthésie-réanimation à l’université Paris-Descartes. Passionné par les nouvelles technologies, il a créé le laboratoire iLumens (laboratoire médical d’enseignement numérique et simulation) destiné à former les professionnels de santé. Des mannequins high-tech qui parlent, respirent, saignent, qui font même des arrêts cardiaques, permettent aux futurs personnels de santé de s’entraîner à gérer des situations critiques.

La robotique s’est ajoutée aux outils des chirurgiens pour pratiquer des opérations jusque-là impossibles. Il a fondé une start-up, Medusims, qui fournit des "serious games", jeux en 2D ou 3D, permettant aussi la formation des jeunes médecins. Mais l’IA ne se limite pas à l’enseignement. Des robots sont capables d’emmagasiner et d’analyser en quelques minutes des milliers de données, ce qu’un seul cerveau humain ne parvient pas à réaliser. Ainsi, ils peuvent détecter différentes pathologies, proposer des traitements adaptés, et en évaluer les effets. Par ailleurs, différents laboratoires de recherche français, anglais, américains, travaillent sur la mise au point de neuroprothèses minuscules capables de lutter contre les maladies dégénératives du cerveau.

D’autres implants pourraient actionner des prothèses, faire marcher des tétraplégiques…

Le contrôle des programmes

Les espoirs suscités par le développement de l’IA semblent infinis. Mais ces progrès soulèvent aussi de nombreuses questions.

Les médecins pourront-ils contrôler tous les programmes qui possèdent plus d’informations qu’eux ? Les minuscules implants dans le cerveau humain pourraient-ils permettre la prise de contrôle d’un individu ? Va-t-on vers un transhumanisme ? Est-ce encore de la science-fiction ? Le physicien Stephen Hawking tirait déjà la sonnette d’alarme : "l’IA pourrait mettre fin à la race humaine".

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

163000 €

Maison individuelle d'environ 117m² habitable située proche des commerces, [...]

149000 €

Immeuble de rapport situé au centre-ville, à proximité d'un parking et du t[...]

65750 €

Idéalement situé au centre ville de Villefranche de Rouergue Immeuble inves[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?