Aveyron : la FDSEA parie sur les circuits courts

  • Florence et Dominique Costes ont ouvert leurs portes à la commission produits transformés de la FDSEA 12 en début de semaine.
    Florence et Dominique Costes ont ouvert leurs portes à la commission produits transformés de la FDSEA 12 en début de semaine. J.M.
Publié le

Sensible aux exigences du consommateur, la fédération départementale de l'Aveyron se recentre sur de nouvelles problématiques : l'agrotourisme et les circuits courts. Une visite dans une exploitation agricole misant sur ces deux atouts étaient organisés en début de semaine, à Saint-Christophe.

L'agriculture de demain se préoccupe des exigences du consommateur. Consciente du souci de transparence voulue par la clientèle, la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) de l'Aveyron y répond. A sa façon. La section produits transformés a ainsi organisé en ce début de semaine une rencontre avec le couple Costes, installé à la sortie de la commune de Saint-Christophe.

Un duo établi entre Rodez et Decazeville depuis le début des années 2000 et qui a fait le pari, sur sa ferme des Homs, de miser sur le circuit court.

Le gagne-pain du couple, constitué de 100 vaches à viande de race limousine et 130 agneaux, est géré de A à Z sur place. L'ensemble de la chaîne de production, du produit jusqu'à l'assiette du consommateur, est maîtrisé par Florence et Dominique, établi sur ce domaine de 1800 hectares, où se trouve un laboratoire de découpe. Un des rares équipements individuels du département.

Le fonctionnement en circuit court apporte de la sorte plus-value et stabilité. Grâce au travail effectué, le couple ne subit pas les cours du marché. Mieux, 98 % de la production des Costes est réalisée en vente directe. "90% de ce que nous produisons est vendu sur le marché de Rodez", confirme Florence qui vend également ses produits directement à la ferme tous les vendredis.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?