Éducation

Villefranche : les lycéens de Savignac sur le podium au salon Regal

  • Les deux jeunes lycéens Camille et Nicolas avec leurs enseignant  autour de leurs réalisations.
    Les deux jeunes lycéens Camille et Nicolas avec leurs enseignant autour de leurs réalisations. Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner

Ce sont encore des lauriers qu’ont cueillis les élèves de bac pro de la section boucher-charcutier-traiteur, lors du salon Regal qui se tenait à Toulouse en fin d’année.

Dans le labo de préparation des viandes du lycée professionnel Raymond-Savignac, si l’atmosphère s’avère détendue, elle n’en demeure pas moins studieuse en ce lundi de rentrée. Assidus, les lycéennes et lycéens écoutent et mettent en œuvre les conseils de découpe de leur enseignant Jean-Christophe Batut. Parmi eux, le duo mixte Camille-Nicolas qui a porté très haut les couleurs de l’établissement public.

C’était le 14 décembre dernier, dans le cadre du salon Regal, impulsé par le conseil régional, à l’occasion du concours joliment baptisé "Viandes en scène" organisé par Interbev Occitanie. Sur les huit établissements d’Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, sept étaient des CFA et un seul, en l’occurrence celui de Villefranche, lycée professionnel. Preuve de la qualité professionnelle des enseignants que sont Franck Masbou et Jean-Christophe Batut, épaulés pour l’occasion par Dorian Cabrit, un ancien professeur de Raymond-Savignac, les deux jeunes bouchers en devenir ont décroché une très prometteuse seconde place. Juste derrière, le CFA d’Onet-le-Château. Ce qui assure un joli tir groupé aveyronnais.

Les deux élèves, sélectionnés en interne – "et il aurait pu y en avoir d’autres", opine l’enseignant – ont donné le meilleur de leur talent. L’idée d’un binôme fille-garçon a sauté aux yeux comme une évidence pour les formateurs de cette classe de terminale qui compte huit élèves dont deux filles.

La motivation a accompagné la préparation, alors que le stress s’invitait lors des épreuves. "Pour moi, ce fut le plus dur à gérer", admet Camille. Très à l’aise, Nicolas tranche : "Pour moi, c’était plus le regard des autres…". D’autant que les lycéens évoluaient en direct devant un public très nombreux circulant dans les allées du salon, sur fond de brouhaha constant.

Il convenait de faire preuve de dextérité et de précision, mais aussi d’inventivité créative afin de présenter un plateau le plus abouti et le plus complet possible. D’autant que, outre le jury, les nombreux passages de consommateurs, interrogeant les deux lycéens, leur permirent d’expliquer en profondeur le sens de leur formation. Et c’est bien là l’atout de ce type d’organisation : faire toucher du doigt les métiers.

Mais également la qualité de la formation dispensée au sein du lycée professionnel villefranchois.

Une formation qui trouve des prolongements chez des professionnels, "sans lesquels une filière comme la nôtre aurait bien du mal à exister", poursuit leur enseignant.

De quoi ravir la proviseur Frédérique Croux…

L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

80000 €

Dans résidence récente sur tour de ville, situé au 2 ° étage beau T2 avec t[...]

67000 €

Proche du centre à ville à pied, appartement T1 bis de 38.9m² situé au 1er[...]

430 €

A LOUER AGREABLE TYPE 3 EN DUPLEX JOLI IMMEUBLE EN CENTRE VILLE - CHAUFFAGE[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir