Sport

Decazeville perd sept points sur tapis vert !

  • Le coprésident  du SCD Patrick Malpel.
    Le coprésident du SCD Patrick Malpel. Ph.C. -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Pour un manquement administratif commis cet été, le SCD a été sanctionné par la FFR. Un énorme coup dur quand on sait que le club vit déjà des heures compliquées sportivement. Ainsi, au moment de recevoir un Castelsarrasin invaincu depuis sept matches, le Sporting pointe en queue de peloton.

Le Sporting Club Decazevillois s’est réveillé, hier matin, avec sept points en moins au classement. Un coup de massue pour le club aveyronnais qui avait déjà du mal sportivement, se retrouvant avec cette décision fédérale, à la dernière place de la poule 5 avec seulement 15 points !

La faute à qui ? À quoi ? D’après les premières informations obtenues, hier dans la matinée, il s’agit d’une erreur administrative commise avant le début de saison et qui découle sur cette sanction implacable de la commission des règlements, organe indépendant et souverain, de la FFR. Le règlement fédéral stipule ainsi que lors du prochain exercice, les clubs de Fédérale 2 et Fédérale 3, selon l’article 350 du règlement FFR, se doivent d’engager une équipe de – de 16 ans et une de – 18 ans. Cependant, dans le cas du SCD, il peut y avoir une dérogation à cette règle, eu égard au contexte géographique et du nombre d’habitants du bassin de vie du club. Alors, sur ce point, article 350.1, le club peut engager, en son nom, une seule formation sur les deux mais doit présenter un minimum de 10 licences, et jouer en entente avec un autre club s’il ne peut présenter une deuxième formation complète. Dès lors, le club doit ainsi aviser la “Fédé” en demandant une dérogation par lettre avant le 31 juillet de la saison à venir. Si tel n’était pas le cas, le club pourrait être sanctionné de 1 à 10 points de pénalité voire de rétrogradation dans la division inférieure.

Le SCD, désormais bon dernier, va faire appel

Au Sporting, le président Patrick Malpel se veut confiant et joue, déjà, des coudes avec la Fédération afin de se sortir de l’ornière. "C’est vrai que nous n’avons pas envoyé ce courrier. Mais à cette époque, nous étions en pleine restructuration au sein du bureau et des dirigeants et nous n’avons pas fait le nécessaire. Cependant l’affaire n’est pas close. Nous sommes surpris que la FFR nous ait déjà enlevé les points car nous n’avons pas encore reçu la notification officielle de la sanction. " Une chose est sûre aujourd’hui, le Sporting va faire appel de cette décision, qu’il trouve "totalement injuste, car en plus nous sommes vraiment dans les clous du règlement. Il nous paraîtrait surréaliste de prendre une telle sanction alors que dans le même temps, un club comme Hendaye, qui lui n’est pas conforme aux règlements, n’a pris que trois points de pénalités ", conclut Patrick Malpel.

Cependant, à lire ce fameux règlement, on peut douter d’un revirement de situation au sein des instances fédérales puisqu’il est inscrit, noir sur blanc, que toute demande reçue hors délai sera déclarée irrecevable. Un terme, pour le moins fort, dans son aspect juridique.

En attendant et alors que le contexte n’était déjà pas folichon, il y a match aujourd’hui ! Le SCD reçoit la formation en forme du moment Castelsarrasin qui est invaincue lors des sept dernières rencontres et occupe la troisième place du classement. Déjà que le Sporting se devait de ne plus lâcher le moindre point sur sa pelouse de Camille-Guibert, il va de soi qu’une telle histoire va rajouter une pression supplémentaire sur l’effectif decazevillois, sans rythme, après un mois d’arrêt forcé.

Fabrice Landes et Cyril Petit n’ont pas souhaité commenter l’affaire : "Nous nous concentrons sur le match. Il faudra tout y mettre. Le mental, l’envie, l’engagement. Nous apprenons, aujourd’hui, que nous sommes derniers, c’est d’autant plus le moment de montrer un tout autre visage et reprendre les rênes de notre avenir à ce niveau. "

Même avec sept points de pénalités, l’espoir de maintien est cependant permis dans les rangs bleu et blanc, mais la marge de manœuvre se réduit et les résultats vont devoir s’enchaîner à grande vitesse.

L’équipe de Decazeville : M. Monbroussous – Verdier, Portero (cap), Legrand, Bouygues – Accorsi (o), Marty (m) – Lavergne, De March, Besombes – Foulquier, Fiches – Lema, A. Iboudghacène, T. Iboudghacène. Remplaçants : Nigou, Pons, Rivas, Lac, Lozano, Aguemoune, J. Monbroussous.

Fédérale 2

Poule 5

Mazamet - Cahors 20 - 16

Castelnaudary - Malemort-Brive auj. 15h

Decazeville - Castelsarrasin auj. 15h

Lévezou Ségala - Négrepelisse auj. 15h

Millau - Pamiers auj. 15h

Gaillac - Villefranche-de-Lauragais auj. 15h30

Pts G. N. P. Bo. Bd.

1 Mazamet 65 13 0 4 6 3

2 Gaillac 60 12 0 4 5 3

3 Castelsarrasin 55 12 1 3 2 1

4 Pamiers 54 11 0 4 4 2

5 Villefranche-de-Lauragais 53 10 1 4 4 3

6 Cahors 51 10 1 6 3 2

7 Lévezou Ségala 35 7 0 9 1 2

8 Millau 31 5 1 9 0 5

9 Castelnaudary 26 4 0 12 1 5

10 Malemort-Brive 21 3 0 12 0 5

11 Négrepelisse 17 2 0 14 0 5

12 Decazeville 15 3 0 11 1 5

Réagir