Sociéte

Disparition : Foot Rouergue pleure Tony

Abonnés
  • Tony s’investissait pour le foot.
    Tony s’investissait pour le foot.
Publié le / Modifié le S'abonner

C’est avec stupeur et consternation que toutes les joueuses, les joueurs, dirigeants, amis de Foot Rouergue… ont appris la terrible nouvelle : la disparition de Tony, décédé le dimanche 3 mars à l’âge de 37 ans. Ils lui rendent hommage.

"Le club vient de perdre un de ses plus fidèles bénévoles. Pour preuve, dès la saison 2000-2001, il s’impliquait dans un bénévolat sans faille au sein de notre école de foot. Il s’acquittait de toutes sortes de tâches en passant par les plus ingrates. Il a toujours donné sans rien demander. Il a vu grandir beaucoup de petits durant près de 20 ans, En effet, le super-dirigeant impliqué comme tout club aimerait avoir un dans ces rangs se doublait d’un éducateur proche des plus jeunes footballeurs.

Nous louons tous la qualité de ses relations humaines. C’était un homme discret, dévoué, généreux, plein de gentillesse. Nous perdons quelqu’un de précieux. Tony va laisser un grand vide. Son histoire est à jamais inscrite dans la vie de Foot Rouergue. Ancien joueur de son club de cœur, l’ASL Foot Vabre-Tizac où il occupait le poste de gardien de but, et dirigeant en même temps à l’école de foot de Foot Rouergue, Tony avait rejoint l’AS Savignac/Bannac il y a quelques années, et tout récemment le FC Val d’Assou. Il a par conséquent participé en 2018 à la fusion de ces deux clubs pour permettre de voir la naissance de Foot Rouergue (aujourd’hui club seniors et jeunes). En même temps que le trio d’entraîneurs Jean-Michel Trébosc, Grégory Hombrado, Antoine de Andrade, il était l’entraîneur des gardiens. Il assurait très souvent l’arbitrage au centre comme à la touche et quand ces postes étaient pourvus, il était délégué ou sinon il était le premier supporter avec ses enfants à ses côtés.

Tony se partageait entre sa vie de famille à La Bastide-Capdenac depuis quelques années avec son épouse Coralie et ses trois fils, son travail, la chasse, la pêche, la mécanique, la cuisine et, bien sûr, le foot. Dimanche, Tony était pour la dernière fois sur le stade de Savignac. Il arbitrait, à la touche, le match de l’équipe III de Foot Rouergue. Ses enfants l’accompagnaient, comme souvent. Comment ne pas ressentir, pour longtemps encore, un grand vide au moment de fouler les pelouses des stades de La Rouquette, Martiel, Monteils ou Savignac. Et ce vide est dérisoire par rapport à celui ressenti par sa famille. Nous adressons une nouvelle fois toutes nos sincères condoléances à sa femme Coralie, à ses trois enfants Robin, Mattéo et Noé, à toute sa famille et à tous ses proches."

En mémoire de Tony le club de Foot Rouergue portera un brassard noir lors de ses prochaines rencontres (et peut-être même jusqu’à la fin de saison). Une minute de silence ou d’applaudissement a été également observée avant le coup d’envoi de chaque rencontre des jeunes jusqu’aux seniors.

L'immobilier à La Rouquette

182000 €

Cette maison en pierre avec grangette attenante a été rénovée dans un style[...]

39000 €

Ce terrain à bâtir d'environ 3500m² bénéficie d'une situation privilégiée :[...]

28900 €

Une maison en pierre à rénover située dans un hameau à 7kms de Villefranc[...]

Toutes les annonces immobilières de La Rouquette
Réagir