Religion

Le diocèse de Rodez et Vabres ordonne un diacre indien

  • Selvin Rathinam pourrait être ordonné prêtre d’ici une année s’il le désire.
    Selvin Rathinam pourrait être ordonné prêtre d’ici une année s’il le désire. J.M. / J.M.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

La basilique Notre-Dame-de-Ceignac a accueilli, dimanche après-midi, l’ordination d’un nouveau diacre d’origine indienne au sein du diocèse de Rodez et de Vabres.

Ceignac risque bien de s’en souvenir. La petite commune située à une dizaine de kilomètres de Rodez a été le théâtre d’un événement peu commun, dimanche en cours d’après-midi. C’est en ce lieu, précisément au cœur de la basilique Notre-Dame que se sont retrouvés plus d’une centaine de fidèles de l’Église catholique.

Elles ont assisté deux heures durant à l’ordination d’un diacre. Un rite sacramentel que le diocèse de Rodez et Vabres n’a que peu l’habitude de célébrer en son territoire. "Si ma mémoire est bonne, la précédente doit dater d’il y a deux ans", avoue Mgr François Fonlupt, évêque de la circonscription ecclésiastique aveyronnaise, après avoir marqué un petit temps d’hésitation.

Prêtre d’ici une année

Patientant depuis 2017, le représentant de l’Église a ainsi accueilli avec joie la volonté de Selvin Rathinam. Le jeune homme, originaire de l’état du Tamil Nadu, à l’extrême sud de l’Inde, et arrivé en France durant l’été 2014, a fait le choix de Rodez et de l’Aveyron pour parfaire sa connaissance de la langue française et approfondir, quatre années durant, des études de théologie. Un dépaysement et un grand saut qui l’ont mené jusqu’à atteindre aujourd’hui cette fonction. "Une longue formation ", reconnaît même l’intéressé, qui a bénéficié ce dimanche de la présence de sa famille, venue du sous-continent, et de prêtres et laïcs qui l’ont accueilli à son arrivée en Europe.

Une année durant, le garçon, à l’image d’une dizaine d’autres présents au sein de ce même diocèse ruthénois, œuvrera à servir hommes et femmes les plus pauvres et les plus démunis. "On peut considérer cela comme une année de formation, s’il est possible de faire une comparaison", résume le dignitaire de l’Église catholique, heureux de voir naître sous ses yeux une vocation supplémentaire.

À l’issue de ces douze mois de présence sur le terrain, Selvin Rathinam pourrait prétendre à son désir le plus cher : celui de devenir prêtre. Une fonction qu’il pourra exercer à l’issue d’une nouvelle ordination. "Si c’est le cas, il sera nommé dans une de nos paroisses ", confirme Mgr Fonlupt, qui sait que son protégé pourrait bien, dans un avenir proche, réaliser cette future fonction, proche des siens, en Inde.

J.M
L'immobilier à Rodez

89000 €

A découvrir bel appartement de type F3 de 85m²! Facilement transformable en[...]

565 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Au 1er une entrée. Au 2e : d[...]

102500 €

Au cœur du nouveau quartier dynamique "Combarel", venez découvrir cet appar[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir