Division 2 féminines

Rodez Aveyron Football : la reconstruction doit se faire avec Viguier et des jeunes joueuses

Abonnés
  • Si elle n’a pas encore officiellement renouvelé sa licence, Sabrina Viguier est annoncée restante au Raf.
    Si elle n’a pas encore officiellement renouvelé sa licence, Sabrina Viguier est annoncée restante au Raf. Archives JLB - Archives JLB
Publié le / Modifié le S'abonner

Si certaines joueuses quittent un Raf qui descend de D1 en D2, la coach est annoncée restante pour mener à bien un projet de remontée dans l’élite.

Actée depuis quelques semaines désormais, la descente des Rafettes en Division 2 féminine rebat forcément certaines cartes au club. L’intersaison débute à peine, mais certaines grandes manœuvres ont évidemment déjà été débutée.

Certaines joueuses ont déjà fait le choix d’arrêter. Ainsi, et c’était déjà officiel avant la fin du championnat, les deux cadres Flavie Lemaitre et Anne-Sophie Ginestet ont choisi de mettre un terme à leur carrière. Et d’autres départs sont également annoncés. Trois pour le moment, à la recherche d’un nouveau challenge professionnel et qui ont la volonté de continuer de jouer à un niveau supérieur. Lætitia Philippe, gardienne arrivée de Montpellier l’été dernier, la milieu de terrain Sarah Chalabi, débarquée d’Yzeure au même moment, et Kimberley Cazeau, autre recrue estivale en provenance d’Albi. Une hémorragie qui ne s’arrêtera pas là selon Franck Plenecassagne, manager de la section féminine au sein du Raf : " Il y aura d’autres départs, des filles ambitionnent de jouer en D1, et c’est légitime. "

Alors pour renforcer une équipe qui va se retrouver avec un effectif amoindri, il va falloir trouver des solutions. La première piste est maison : "On va intégrer des jeunes dans l’effectif pour commencer. De toute façon, on avait deux plans. On a travaillé sur deux échéanciers (en cas de descente ou de maintien, NDLR), il y a forcément des choses à reconstruire et depuis l’officialisation de la D2, c’est plus précis pour nous. On ne découvre pas la situation maintenant, on y a travaillé toute l’année. "

Plenecassagne : "La remontée passera par le travail"

Une situation qui peut être davantage claire également avec un entraîneur en place. Et c’est le cas. Sabrina Viguier, l’Aveyronnaise arrivée l’an dernier et ex-joueuse professionnelle sera de nouveau présente sur le banc de touche l’an prochain comme l’affirme Plenecassagne : " Sabrina est ok. Elle souhaite continuer même si pour le moment on ne peut pas encore renouveler les licences sportives. Mais elle sera là l’an prochain. " Une bonne nouvelle, car avec un entraîneur qui possède une aura et une carrière de cet acabit (Internationale, multichampionne de France et d’Europe avec l’OL notamment), les demoiselles du Raf pourraient attirer quelques joueuses de talent pour une volonté de remontée immédiate : "On veut se donner les moyens d’être ambitieux, même s’il y a beaucoup d’équipes féminines émanant de groupes pros masculins qui débarquent avec des moyens, il ne faut pas oublier que notre club va le devenir aussi (l’équipe masculine montant en Ligue 2, NDLR) !", sourit le directeur sportif, qui ajoute : "La remontée passera par le travail. On va garder la même structure, celle qui était en place en D1 pour avoir des entraînements dans de bonnes conditions avec un staff complet aussi bien sportif que médical. "

Quant au dossier stade, Paul-Lignon étant indisponible en raison de travaux, les sang et or se rabattront sur la pelouse de Vabre. Et s’il le faut, en cas de problème de pelouse ou de planning, à Polonia. Le synthétique proche de la gare étant homologué pour recevoir de la D2F.

JDM
Réagir