Rodez Aveyron Football

Football Ouammou et Mathis au service du collectif du Raf

  • Le milieu Nassim Ouammou et l’attaquant Boris Mathis veulent relever le challenge de la Ligue 2 et faire en sorte que le club aveyronnais se maintienne à l’issue de la saison 2019-2020.
    Le milieu Nassim Ouammou et l’attaquant Boris Mathis veulent relever le challenge de la Ligue 2 et faire en sorte que le club aveyronnais se maintienne à l’issue de la saison 2019-2020. Repro CPA -
  • Le milieu Nassim Ouammou et l’attaquant Boris Mathis veulent relever le challenge de la Ligue 2 et faire en sorte que le club aveyronnais se maintienne à l’issue de la saison 2019-2020.
    Le milieu Nassim Ouammou et l’attaquant Boris Mathis veulent relever le challenge de la Ligue 2 et faire en sorte que le club aveyronnais se maintienne à l’issue de la saison 2019-2020. Repro CPA -
Publié le / Modifié le S'abonner

Le club sang et or a présenté mercredi 26 juin deux recrues arrivées au cours de la dernière intersaison, le jeune espoir de l’attaque, Boris Mathis, et le revenant, Nassim Ouammou.

Et deux qui font trois ! Quelques jours après la présentation officielle de l’ancien latéral droit grenoblois Francis Dady N’Goy, le Raf en a fait autant avec deux autres nouveaux joueurs, arrivés au cours de la dernière intersaison.

Boris Mathis et Nassim Ouammou n’ont pas le même âge mais possède pourtant des CV aussi impressionnant l’un que l’autre.

Fraîchement arrivé d’Everton, le premier nommé a tout d’un grand. À peine âgé de 22 ans, le garçon ne compte plus les expériences en France et à l’étranger. Formé à Lyon, il a poursuivi son apprentissage au FC Metz, où il a effectué deux apparitions en équipe première. De la Lorraine est venu l’appel du grand saut vers l’Angleterre. "Des personnes d’Everton ont assisté à des matches lorsque je jouais à Metz, détaille l’intéressé au moment de narrer sa jeune carrière de footballeur. J’étais attiré par ce championnat et j’ai donc tenté ma chance."

Objectif dix buts minimum pour le jeune attaquant

La suite, des prestations encourageantes avec l’équipe réserve du Merseyside et un prêt de quelques mois à Northampton. Un laps de temps suffisant pour s’adapter au style de jeu britannique, partagé entre le souci de conservation du ballon et la rigueur physique des divisions inférieures. Pourtant, le jeune Rhodanien n’a pas refusé le challenge ruthénois lorsqu’il s’est présenté à lui. "Une bonne opportunité" pour l’ancien numéro dix, reconverti aujourd’hui au poste d’attaquant. "Je m’adapte facilement aux schémas de jeu. Peu importe si je joue seul ou si nous sommes deux devant. J’apprécie la finition et j’ai un fort attrait pour le but ".

Peu étonnant, alors, de le voir nourrir de hautes ambitions. Objectif affiché, "réussir à mettre dix buts au minimum", lance Boris Mathis, venu en mai découvrir la vie de groupe au sein de la formation sang et or, avant l’ultime rencontre de National contre Lyon-Duchère.

Si l’espoir français aime les challenges, son nouveau compère Nassim Ouammou est lui plus mesuré. Si défi il y a chez le Franco-Marocain, c’est dans sa volonté de rebondir sur le Piton, un an après son départ pour Boulogne-sur-Mer. Une expérience que le garçon de 26 ans "assume" malgré vingt-cinq rencontres sous le maillot rouge et noir nordiste. "L’an dernier, j’ai vu pas mal de départs au sein du Raf et j’ai eu peur que la saison ne se passe pas bien. Mais à Boulogne, il n’y avait pas d’âme et de groupe comme j’ai pu en trouver ici ".

L’ailier qui n’avait pas fait le deuil de son premier passage sous le maillot sang et or n’a pas hésité longuement lorsque Laurent Peyrelade, l’entraîneur de la formation aveyronnaise, l’a contacté pour le faire revenir à Paul-Lignon. Quitte à accepter, de nouveau, le système de rotation imposé par le tacticien ruthénois. "Quand j’étais présent à Rodez, j’étais un peu son couteau suisse, en sourit le joueur de couloir. Je sais donc où je vais évoluer cette année ".

Un ailier ruthénois "affectif"

Fonctionnant à l’affectif, "j’ai besoin de me sentir bien dans un groupe, ça facilite mon intégration ", Nassim Ouammou est aujourd’hui prêt à relever un nouveau défi à Rodez, même sous les premières chaleurs estivales, qui "nous pique un peu ". "Nous savons très bien qu’il nous faut du rythme pour aborder les matches amicaux. C’est la période où on doit carburer pour les mois à venir. "

J.M.
L'immobilier à Rodez

32 €

Box fermé au sous sol d'un copropriété située en plein coeur du faubourg.[...]

263 €

Pas d'information[...]

398 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Pièce principale donnant côt[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir