Culture et Loisirs

Une merveilleuse découverte musicale

Abonnés
  • Des interprètes de très haut niveau.
    Des interprètes de très haut niveau.
Publié le / Modifié le S'abonner

Associer deux instruments à cordes, une guitare et un violoncelle, quelle singularité, pourraient dire ceux qui n’ont pas eu l’immense plaisir de découvrir les sons générés par ces deux instruments magnifiquement bien maitrisés par Catherine Struiss et Wouter Vercruysse. Dimanche 7 juillet la chapelle du village médiéval de Montarnal a résonné aux sons de ce duo inattendu. Initialement prévu dans les jardins du château, une trop belle et chaude météo, a imposé ce repli à l’ombre.

Après un rapide préambule historique du lieu par Jean-Claude Richard, adjoint à la mairie, Bernard Revel a présenté l’extraordinaire parcours musical de ces deux passionnés qui se sont produits dans les plus grandes salles du monde comme le Carnegie Hall de New York, La cité de la Musique à Paris ou encore Shangaï. Une bonne soixantaine d’auditeurs venus parfois de loin, parmi lesquels M. le Maire, Paul Goudy, et Jean-Luc Joie de Bordeaux, luthier de renommée internationale, se sont assemblés dans ce petit havre de fraîcheur.

Pendant plus d’une heure le Duo Edenwood a fasciné l’auditoire avec des pièces jouées à la perfection en utilisant toutes les possibilités de chaque instrument. La touchante connivence de ces deux artistes ajoutait au délice de l’écoute des interprétations.

Avec beaucoup d’humour les deux complices ont commenté les œuvres jouées, qu’elles soient inspirées de l’ère médiévale belge, italienne ou estonienne, ou de la luminance provenant du silence. Une superbe Méditation avec de sublimes modulations ont entrainé les auditeurs dans un recueillement intemporel et un voyage intérieur. Toutes ces pièces jouées avec énormément de délicatesse, de nuances, d’accents mélancoliques, de rythmes endiablé ont fait passer l’auditeur de la plus extrême douceur au feu le plus ardent, le tout dégageant une puissante poésie musicale.

C’est une salle debout qui a applaudi à tout rompre les interprètes de ce récital aux sonorités d’une étonnante beauté, subtil mélange de musique de chambre et classique. Catherine et Wouter très touchés de l’accueil et ravis de jouer dans cet "endroit magique" dixit Catherine, n’ont pas hésité à jouer un rappel avec une pièce inspirée des rythmes du tango, sous de nouveaux applaudissements fort nourris.

Ces superbes instants musicaux et les visites du village et du donjon d’avant concert se sont achevés dans la cour du château où Gérard et Pascal ont offert le verre de l’amitié.

CORRESPONDANT
Réagir