Villefranche-de-Rouergue

Dix-huit mois de prison après la rixe et les menaces de mort

  • Les deux prévenus ont été présentés en comparution immédiate, mardi, au tribunal de Rodez.
    Les deux prévenus ont été présentés en comparution immédiate, mardi, au tribunal de Rodez. Repro CPA - Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Les faits ont eu lieu à Villefranche-de-Rouergue, en centre-ville, durant le mois de juillet. « Une rivalité familiale » est à l’origine de ce violent conflit jugé mardi 23 juillet au tribunal de Rodez.

Le contentieux entre les deux familles aurait pu « se retrouver devant une cour d’assises ». Les mots de la représentante du ministère public sont directement adressés aux deux prévenus présentés en comparution immédiate, mardi après-midi, au tribunal de Rodez.
Âgés respectivement de 25 et 35 ans, les deux individus se connaissent bien. Ils se croisent régulièrement dans le centre-ville de Villefranche-de-Rouergue et leur querelle ne date pas d’hier. Seulement, le 1er juillet dernier, une rixe éclate en plein cœur de la bastide pour des motifs que le tribunal aura du mal à éclaircir. Une histoire de « regards », « d’insultes », semble toutefois en être à l’origine.

« Ils veulent que je retourne en prison ! »

Ce soir-là, les gendarmes sont rapidement alertés : une trentaine de personnes sont réunies autour des protagonistes. Selon plusieurs témoins, le plus âgé des prévenus s’est saisi d’une chaise pour frapper une femme, la belle-mère de l’autre mis en cause, âgée d’une soixantaine d’années. Depuis sa sortie de prison - son casier judiciaire comporte plusieurs mentions pour des faits de violences - les choses se sont envenimées entre les deux familles. « Ils veulent que je retourne en prison, je n’ai rien fait ! », ne cesse de clamer le plus âgé.
Puis, le 11 juillet, le même individu lance à des membres de cette famille « rivale » en les croisant en ville : « Si je retourne en prison, ça va être la guerre entre nos familles ».

« Heureusement que les gendarmes sont intervenus »

C’est alors que le second prévenu entre en jeu. Le lendemain, alors que l’autre mis en cause se trouve en terrasse d’un café, il roule au pas, baisse la vitre de son véhicule et tire à deux reprises avec un pistolet à air comprimé. Une nouvelle fois, les gendarmes doivent intervenir. Au domicile du tireur, ils retrouvent un sabre japonais. « Heureusement, les services de la gendarmerie sont intervenus au bon moment », soupire le juge Hervé Olivier.
Pour la représentante du parquet, « nous sommes en présence d’une rivalité familiale depuis plus de cinq ans ». Et de requérir 18 mois de prison, avec mandat de dépôt et une interdiction de séjour à Villefranche-de-Rouergue, pour le plus âgé des deux prévenus et deux ans de prison pour l’autre, toujours avec mandat de dépôt.
Ils ont écopé, chacun, d’une peine de dix-huit mois de prison ferme, avec mandat de dépôt. Le plus âgé est interdit de séjour dans l’agglomération villefranchoise pour une durée de trois ans.

 

Ph.H.
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

55000 €

Dans quartier pavillonaire au calme, terrain plat de 1233m² constructible. [...]

28000 €

Studio de 20 m² meublé et équipé, prêt à être loué ou habité composé d'une[...]

196000 €

Située sur les hauteurs de la ville, dans quartier pavillonnaire, sur terra[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir