Economie

Rodez : pour Charles et Mouysset, le lamellé-collé n’a plus de secret

Abonnés
  • Créée à Bouillac, dans les années 50, l’entreprise s’est installée zone  de Bel-Air, à Rodez, à la fin des années 80.
    Créée à Bouillac, dans les années 50, l’entreprise s’est installée zone de Bel-Air, à Rodez, à la fin des années 80. José A. Torres / José A. Torres
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Précurseur en la matière, dans les années cinquante, l’entreprise familiale Charles et Mouysset est devenue une référence dans la fabrication de structures bois en lamellé-collé. Avec certaines pièces porteuses qui peuvent atteindre 45 mètres de longueur.

Pendant des décennies les halls Charles (du nom de leur constructeur) ont trôné sur le parking du Foirail, à la place duquel s’élève aujourd’hui le complexe cinématographique. Le symbole ruthénois du savoir-faire de cette entreprise familiale, précurseur dans la fabrication de structures en bois lamellé-collé.

Créée dans les années cinquante, près de la gare ferroviaire de Bouillac, par Édouard Charles, un compagnon charpentier, l’entreprise est installée sur la zone de Bel-Air, à Rodez, depuis 1988. Elle est aujourd’hui dirigée par trois cousins, Matthieu, Hugues et Thibaut Mouysset, qui ont pris la succession de Jean-Pierre et Christian Mouysset. Autant dire que chez Charles et Mouysset, le lamellé-collé n’a pratiquement plus aucun secret.

Une vingtaine de salariés

Dans de vastes ateliers de plus de 7 500 m2, dotés d’un centre d’usinage, qui permet de réaliser des pièces porteuses de 45 mètres de longueur, l’entreprise emploie actuellement une vingtaine de salariés, dont une dizaine en production, cinq au bureau d’études et trois pour l’équipe de montage et d’assemblage sur site. Avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 3,5 M€ à 4 M€, Charles et Mouysset assure l’essentiel de son activité pour des marchés publics sur appels d’offres. Elle intervient aussi pour des marchés privés, dans les domaines industriels, agricoles… L’entreprise aveyronnaise réalise des chantiers dans tout le Grand Sud de la France, notamment dans les régions toulousaine et montpelliéraine.

Régulièrement, des convois exceptionnels quittent ainsi la zone de Bel-Air, pour acheminer d’immenses poutres en lamellé-collé, comme celles de 44 mètres qui vont habiller le nouveau centre de tri de Catus, dans le Lot.

Du collège Saint-Viateur au nouveau centre de tri Braley

Hier, dans le cadre des journées bois, l’association Fibois Occitanie, qui représente l’interprofession régionale de la filière forêt-bois, avait convié ses adhérents à une journée sur le lamellé-collé, à travers les activités de l’entreprise Charles et Mouysset. Dans un premier temps, les professionnels, fabricants, concepteurs, constructeurs et autres architectes, ont visité les nouveaux bâtiments du collège Saint-Viateur, à Canaguet, sous la conduite de la directrice de l’établissement, Christine Pradalier. De magnifiques bâtiments répondant à une démarche de développement durable (salles de classe, bureaux administratifs, gymnase, espace de restauration) dessinés par Sébastien Bedrunes et dont l’entreprise Charles et Mouysset a réalisé les structures bois en lamellé-collé.

Inauguré en novembre 2017, ce projet évolutif de 4,5 M€ est appelé à connaître une suite, avec les aménagements futurs de l’école primaire. D’Onet-le-Château, les hôtes de Fibois Occitanie ont pris la direction de Bozouls et du chantier du nouveau centre de tri de l’entreprise Braley. Un chantier qui permet, là aussi, à Charles et Mouysset de démontrer tout son savoir-faire avec la mise en œuvre de poutres de 30 mètres.

Damien Cabaussel représente la société Cadwork, basée dans les Hautes-Alpes, qui développe un logiciel de conception et de fabrication tridimensionnel, utilisé notamment dans le secteur du bois. "On se demande où on va s’arrêter", souligne-t-il, se disant admiratif face à "la précision de l’assemblage sur site, grâce à tout le travail de réflexion en bureau d’études ", de ces imposantes pièces de bois, perchées à plus de quinze mètres du sol. Un chantier particulièrement conséquent d’environ 700 mètres cubes, pour la seule période 2019-2020, et de plus de 2000 mètres cubes, au total. Un chantier qui donne toute la dimension des réalisations de l’entreprise Charles et Mouysset. Une entreprise qui s’est imposée comme une véritable référence dans le domaine du lamellé-collé.

3000

Chaque année, environ 3 000 mètres cubes de structures bois en lamellé-collé sortent des ateliers Charles et Mouysset de la zone de Bel-Air, à Rodez.
 

En chiffres

L’Occitanie est la deuxième région forestière de France.
La filière forêt-bois représente quelque 20 700 emplois, 5 800 entreprises et 2,6 milliards de chiffre d’affaires.
La maison individuelle représente 7 % du marché et concentre 30 % des emplois de la filière bois construction.
La forêt couvre 36 % du territoire régional, avec 2 600 000 hectares de forêt, dont 67 % de feuillus.
13 actions sont programmées dans le cadre du contrat de filière forêt bois d’Occitanie 2019/2021.
 

Joël Born
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

689 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - T3 ensoleillé avec terrass[...]

510 €

A 2 minuntes du Centre Ville, dans une petite copropriété, appart T3 avec g[...]

729 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE. Un hall d'entrée (avec un e[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir