Culture et Loisirs

Le dernier jour

Abonnés
  • Un ombrage bienvenu pour écouter l’intervenant.
    Un ombrage bienvenu pour écouter l’intervenant.
  • Alain Hugonnenc et Bernard Pellat./Photo FEG
    Alain Hugonnenc et Bernard Pellat./Photo FEG
Publié le / Modifié le S'abonner

Dernier jour pour l ‘ exposition proposée par Bulle d Art dans l atelier boutique de la Borie des Pères. Ce sont les poèmes de Bernard Pellat mis en images par Alain Hugonnenc qu’on peut découvrir jusqu’à ce dimanche 28 juillet. Une histoire d amitié et de sensibilités artistiques qui se rejoignent pour une vision poétique de la vie. Des mots et des photos qui donnent sens à des émotions et qui font rêver. Bulle d Art expose aussi les créations de ses adhérents : céramiques, peintures, sculptures en bois, bijoux. Un joli panel d artisanat d Art.

Saint-Jacques. La rando pèlerinage écourtée à cause de la canicule

Il faisait chaud jeudi, jour de la Saint-Jacques. Très chaud même. Aussi les organisateurs de la rando pèlerinage proposée chaque année pour la Saint-Jacques ont dû écouter le parcours.

La marche, qui était inscrite cette année dans les pas des Templiers, s’est finalement résumée à sept kilomètres. Les participants à cette journée caniculaire, une cinquantaine tout de même, se sont rendus en covoiturage jusqu’à Marin. Puis ils ont pris le chemin des Espeyroux, où l’historien villefranchois, Laurent Barthe, a évoqué la mémoire du docteur Alibert, le père de la dermatologie moderne dont une rue de Villefranche porte son nom. Ensuite direction Ginouillac, avec l’histoire des Templiers racontée par Laurent Barthe et Christian Pierre Bedel, occitaniste, historien et linguiste bien connu. Puis les dolmens du bois de Margues où Francis Poulet, président de l’association de Sauvegarde du Patrimoine de Martiel, a parlé de nos “ancêtres les Gaulois” et des dolmens.

La randonnée s’est terminée à Lespinassière, avec un pique-nique et des interventions de Laurent Barthe, Christian-Pierre Bedel et Francis Poulet. Ce dernier a ressuscité un personnage totalement tombé dans l’oubli, le père Raphaël Savignac (1874-1951), un archéologue et photographe français, originaire du Bournac. Il était professeur à l’École biblique de Jérusalem, En 1899, il se rend au Néguev puis, en 1907, voyage dans le nord de l’Arabie et, en 1912, en Transjordanie. En 1914, il effectue une mission épigraphique à Palmyre puis, relève les monuments de Jérusalem. Directeur de l’École biblique (1935-1940), il fouille encore à Ma’in (Jordanie) en 1937. Le père Raphaël Savignac a laissé de nombreuses photographies de ses travaux.

Correspondant
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

170000 €

Idéalement situe dans la rue piétonne, à deux pas de la place Notre Dame, [...]

70000 €

A deux minutes à pied du centre ville et proche centre commercial, sur terr[...]

430 €

A louer, joli type 3 dans immeuble du centre ville entièrement rénové. Appa[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir