Culture et Loisirs

Sur les traces du passé local

Abonnés
  • La conférence était organisée  par les Mémoires de Rives-d’Olt.
    La conférence était organisée par les Mémoires de Rives-d’Olt.
Publié le / Modifié le S'abonner

C’est un retour dans le passé de plusieurs siècles que le public a pu effectuer au cours de la conférence organisée dans les locaux de la mairie, voilà peu.

Après un rapide exposé sur la signification du compoix, Élisabeth Dodinet, présidente de l’association Mémoires de Rive d’Olt, organisatrice de la soirée, a expliqué que le château, dont il ne reste plus que les fondations d’origine, est l’un des plus anciens de la région. Il est en effet déjà cité dès 961.

L’histoire a retenu la famille de Canilhac comme derniers seigneurs de Saint-Laurent. Cependant, ces derniers ne l’ont été qu’à partir du XVIe siècle. Le fief a été, au cours des siècles, partagé entre différentes familles, sachant qu’une caractéristique du Gévaudan était de partager les propriétés entre les héritiers. Il y eut entre autres les Garceval, de Blanquefort, de Prévinquières… ainsi qu’une famille du nom de Saint-Laurent, qui pourrait expliquer celui de la commune. Cependant, même si cela semble crédible, ce n’est qu’une hypothèse en l’état actuel des connaissances. D’autres questions sont encore en suspens et nécessitent des recherches dans différentes archives, comme celles du château de Vezins ou dans celles du département de la Lozère. L’association a d’ailleurs l’intention de poursuivre ce travail et invite toutes les personnes intéressées à la rejoindre.

À l’issue de la conférence en invitant les participants à prendre le verre de l’amitié, accompagné de fouace, au cours duquel les discussions historiques se sont poursuivies avec passion.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Saint-Laurent-D'olt

162000 €

Sans frais d'agence, Très belle maison de coeur de village avec garage divi[...]

59000 €

Exclusivité - Maison d'habitation située dans le village de Canet d'Olt , c[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Laurent-D'olt
Réagir