L'Aveyronnais

Le désert (de Gobi) en plat de résistance pour la cavalière Cassandra Carmona

  • La Gobi Desert Cup, à laquelle Cassandra Carmona participe en Mongolie du 27 août au 7 septembre, est une course d’endurance emblématique, avec 480 kilomètres à parcourir en six jours (en selle pendant 80 kilomètres par jour), sur des chevaux typiques et dans un environnement rude. L’Arvieunoise nourrit de belles ambitions sur cette épreuve.
    La Gobi Desert Cup, à laquelle Cassandra Carmona participe en Mongolie du 27 août au 7 septembre, est une course d’endurance emblématique, avec 480 kilomètres à parcourir en six jours (en selle pendant 80 kilomètres par jour), sur des chevaux typiques et dans un environnement rude. L’Arvieunoise nourrit de belles ambitions sur cette épreuve. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
Installée à Puech Grimal, entre Arvieu et Salmiech, où elle possède cinq chevaux, la jeune Aveyronnaise d’adoption (23 ans) a été sélectionnée pour défendre les couleurs de la France en Mongolie, du 27 août au 7 septembre, dans cette épreuve d’endurance.

Elle est née à Puy-l’évêque, voilà 23 ans, a grandi dans le Lot, avant de rejoindre l’Aveyron voilà cinq ans, afin de poursuivre ses études agricoles. Pour un BTS Acse (analyse de la conduite des systèmes d’exploitation) suivi à la chambre d’agriculture, puis une licence de technico-commerciale en nutrition animale au lycée agricole La Roque à Onet-le-Château. Ainsi qu’un brevet professionnel jeunesse, éducation populaire et du sport, option équitation, à Saint-Affrique.

« Je suis tombée amoureuse du département. Mais pas que ! », s’amuse Cassandra Carmona. Elle a, en effet, rencontré Martin lors de son BP Jeps dans le Sud-Aveyron et ils se sont installés à Puech Grimal, dans la ferme familiale, entre Arvieu et Salmiech. Salariée agricole itinérante (pour des remplacements ou bien alors pour des surchages saisonnières), elle vient de terminer une mission à Villefranche-de-Panat.

La prochaine la conduira sur la commune de Pont-de-Salars, près du lac de Bages, mais uniquement à son retour de Mongolie. Elle a ainsi été sélectionnée, avec trois équipières, Laëticia Goncalves (30 ans, Lot), Sarah Bertaux d’Agier (Dordogne) et Virginie Jacquet Bournazel (35 ans, Lot-et-Garonne), pour représenter la France, du 27 août au 7 septembre, à la Gobi Desert Cup.

Avec une maman cavalière, Cassandra Carmona pratique l’équitation depuis son plus jeune âge et elle a goûté à de multiples disciplines : saut d’obstacles et concours complet bien sûr, mais aussi trec, endurance, polo, horse-ball, voltige, chasse à courre (en Irlande) et attelage, dont elle a été championne de France en 2009 à Lamotte-Beuvron. « Je n’ai jamais embrassé une carrière professionnelle mais je suis passionnée », souligne l’Aveyronnaise de cœur. Laquelle travaille aussi les jeunes chevaux. C’est d’ailleurs elle qui a débourré les cinq qu’elle possède à Arvieu.

Mais, ce ne seront pas les siens qu’elle montera en Mongolie.Si Cassandra Carmona a été retenue pour ses compétences équestres, elle doit également sa sélection à sa personnalité, à ses capacités d’adaptation et à son dynamisme qu’elle a valorisés sur une vidéo envoyée à la Mongolian horse and nomad foundation, l’association (dont le but est, notamment, de soutenir des communautés nomades) qui tient les rênes de cette course emblématique d’endurance, disputée par 21 cavaliers seulement, sur des chevaux typiques, dans un environnement rude. « Il va falloir se dépasser », assure la jeune Aveyronnaise.

De nature « dynamique, curieuse et sportive », elle est maintenant « impatiente » de… lâcher les chevaux à la Gobi Desert Cup ! Elle détaille : « Il y a le défi sportif car, alors que je n’ai jamais couvert plus de 60 kilomètres, il va falloir en “avaler” 480 en six jours. Et puis, comme j’ai soif d’aventure et de découverte, je pense que je vais être servie en Mongolie, au contact de la population et de la culture de ce pays ».

Toute sa vie entourée d’animaux

« Je suis entourée d’animaux depuis toujours ». C’est avec un grand sourire, qui éclaire son visage, que Cassandra Carmona plante le décor. Elle est d’ailleurs intarissable sur le sujet : « Que ce soit dans le Lot lors des premières années de ma vie, ou maintenant en Aveyron, ou lors de mes nombreux voyages à l’étranger, les animaux en général ont sans cesse fait partie de mon quotidien ». Et la cavalière de 23 ans de lister : « Des chevaux, des chèvres, des poules, des brebis, des canards ». Sans oublier les animaux de compagnie : « Des chiens, des chats, des hamsters, des cochons d’Inde ». Elle précise volontiers, l’œil pétillant et un brin malicieux : « En revanche, malgré cette arche de Noé, je n’ai jamais eu de vaches ! ». Au vu de ce lien fort, Cassandra Carmona aurait pu faire le choix d’être vétérinaire, elle a finalement opté pour salariée agricole.


Les personnes intéréssées peuvent suivre  les aventures de Cassandra Carmona à la Gobi Desert Cup, en Mongolie, sur la page Facebook : gdcfrenchteam.
 
Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Salmiech

229000 €

Située au calme et sans vis à vis, maison de 167 m² séparée en 2 afin de cr[...]

99000 €

Maison de 134 m² avec un garage, le tout sur un terrain plat d'environ 1200[...]

49000 €

Charmante maison de village T3 de 93m2, sur un terrain de 416m2 à rénover e[...]

Toutes les annonces immobilières de Salmiech
Réagir