Football : quatre jours après sa défaite à Lorient, Rodez est de retour sur le pré

  • Pierre Ruffaut et les Ruthénois devront trouver des ressources physiques dans cette semaine à deux matches.
    Pierre Ruffaut et les Ruthénois devront trouver des ressources physiques dans cette semaine à deux matches. Jean-Louis Bories -
Publié le , mis à jour

Les Ruthénois reçoivent Sochaux, vendredi 27 septembre 2019 à 20 h, au Stadium de Toulouse.

Pas le temps de souffler, le Raf est déjà de retour sur le pré. Quatre jours après leur défaite à Lorient (2-1), les Ruthénois rechaussent les crampons, ce vendredi 27 septembre, pour la réception de Sochaux, au Stadium de Toulouse.
Il s’agit de la première semaine à double ration de Ligue 2 pour l’escouade de Laurent Peyrelade, lequel a dû adapter le programme de travail en conséquence. « Dans ces cas-là, on récupère, explique-t-il. Il faut accepter que tout le monde ne soit pas au même niveau athlétique. On a tout de même remis de l’intensité à l’entraînement aujourd’hui (jeudi, NDLR), pour ne pas être trop diesel demain (vendredi). »

David Douline ménagé

La gestion de cette semaine particulière se retrouve aussi dans la régulation des temps de jeu. À moins d’un revirement abracadabrantesque depuis l’entraînement de jeudi, environ un tiers du onze de départ devrait être renouvelé, « pour apporter de la fraîcheur et garder le niveau d’intensité que l’on veut apporter », justifie le technicien.
Nathanaël Dieng devrait ainsi faire son retour dans le onze de départ, lui qui a été laissé au repos pour le match en Bretagne alors qu’il est l’un des hommes en forme depuis le début de la saison. « J’en ai profité pour faire un travail physique spécifique, indique-t-il. On est toujours frustré de ne pas jouer, mais l’entraîneur nous avait prévenus en début de saison qu’il ferait des rotations. »
Pape Sané et Nassim Ouammou, entrés en jeu à Lorient, devraient aussi être titulaires, alors que David Douline, qui s’est entraîné à part jeudi, pourrait laisser sa place à Loïc Poujol.
Quatre jours après une défaite chez le leader malgré un contenu intéressant, la gestion des ressources à la mode Peyrelade sera évidemment évaluée à l’aune de la performance face à Sochaux.
Lors de la dernière occurrence de ce genre, la saison passée, le test avait été totalement probant. En huit jours, le Raf avait battu Dunkerque (4-1), Drancy (1-0) et Le Mans (1-0), dans une semaine décisive pour la montée. Preuve que les programmes chargés ne sont pas des fatalités.

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?