Auto - Moto

Drame des Cardabelles : les spectateurs avaient été délogés deux fois

Abonnés
  • Les forces de l’ordre ont rapidement sécurisé le site pour que les secours puissent intervenir.
    Les forces de l’ordre ont rapidement sécurisé le site pour que les secours puissent intervenir.
Publié le / Modifié le S'abonner
Un dramatique accident a eu lieu hier, lors de la spéciale du camp du Larzac. Un spectateur est décédé et un deuxième se trouvait en urgence absolue hier soir. Quatre autres personnes, dont le pilote de la voiture en cause, ont également été blessées, mais moins grièvement.

L’endroit est connu de tous les passionnés de rallye. De tous les photographes également, professionnels comme amateurs. Parce qu’ici, l’image des voitures qui s’envolent lors de la spéciale du camp du Larzac du rallye des Cardabelles est magnifique. Mais hier, en fin de matinée, la scène a tourné au drame. L’équipage de la voiture numéro 6, une Citroën DS3 WRC conduite par Jean-Charles Beaubelique, assisté de Julien Pesenti, a perdu le contrôle de son véhicule, qui est allé faucher des spectateurs présents sur le bord du parcours. Plusieurs centaines de personnes se trouvaient là. Une partie dans des endroits sécurisés, d’autres, dont les victimes, dans des zones où elles n’auraient pas dû prendre place.

Un Firminois de 19 ans tué

Le bilan de ce dramatique accident faisait état, hier soir, d’un mort, un Aveyronnais de 19 ans, venu de Firmi avec des amis pour assister à cette manche du championnat de France des rallyes sur terre, et de cinq blessés. Un homme de 17 ans, en urgence absolue, a été héliporté vers l’hôpital de Toulouse. Quatre autres personnes ont été hospitalisées, en urgence relative, elles, dans les établissements de Millau et de Saint-Affrique. Il s’agit de trois membres du public, âgés de 21, 31 et 58 ans, ainsi que du pilote, âgé, lui, de 47 ans, et particulièrement choqué.

Les spectateurs avaient été délogés deux fois

Hier soir, l’enquête pour déterminer les circonstances exactes de l’accident commençait à peine. Mais à l’endroit du drame, les pilotes les plus expérimentés arrivent plein gaz, en cinquième vitesse, aux alentours de 150 km/h, selon certains spécialistes. Après environ 300 mètres en ligne droite, les voitures s’envolent sur la fameuse bosse. Avant que les roues ne quittent le sol, les pilotes doivent mettre un petit coup de volant afin d’anticiper l’atterrissage et la reprise sur la suite du tracé. Sauf qu’au moment de retrouver le sol, l’équipage de la voiture numéro 6 a perdu le contrôle de sa DS3, qui est partie en tonneaux. À cet endroit se trouvaient donc des spectateurs, malgré des interdictions formelles matérialisées par des banderoles. Selon certains témoins, ils étaient plusieurs dizaines. Conscients du problème, les commissaires de course avaient fait évacuer les lieux

"Nous sommes allés deux fois les faire bouger, explique l’un d’entre eux, qui, avec ses collègues, est chargé de la sécurité du rallye mais aussi du suivi technique. Juste après qu’on était repartis à notre place, ils se sont remis à la leur. Et la voiture est arrivée…"

Cinq personnes ont donc été fauchées. Les autres, qui n’auraient pas non plus dû être là et qui ont également bravé l’interdit des organisateurs de la course, l’ont échappé belle.

"Quand la voiture a atterri, elle a rebondi sur les arceaux de sécurité et est partie en tonneaux", reprend un témoin. Pour terminer sa route plusieurs dizaines de mètres plus loin.

Très vite sur place, les pompiers de Nant, Roquefort et Millau, aidés par le service médical de la course, mais aussi des renforts de la 13e demi-brigade de la Légion étrangère, sont venus prendre en charge les victimes, sous les yeux choqués du reste du public, qui a tout de suite compris qu’il se passait quelque chose de grave.

Place désormais à l’enquête pour déterminer les causes et identifier les responsables de ce dramatique accident. Le plus grave de l’histoire du rallye des Cardabelles.

GUILLOTEAU Victor
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Firmi

119000 €

Sur les hauteurs de Firmi, au calme au fond d'une impasse : Maison individu[...]

98000 €

Maison mitoyenne d'un côté avec jardin et garage comprenant 2 appartements [...]

59125 €

Idéal investisseur ! Situé à Firmi, immeuble composé de deux appartement T[...]

Toutes les annonces immobilières de Firmi
Réagir