Benjamin Bergès, le "Monsieur 100 000 volts" du Coq de la place à Rodez

Abonnés
  • Avant de découvrir Rodez, le jeune homme a fait voyager sa toque aux quatre coins du monde. 	Didier Venom
    Avant de découvrir Rodez, le jeune homme a fait voyager sa toque aux quatre coins du monde. Didier Venom Repro CP - Didier Venom
Publié le

Perché sur le piton ruthénois depuis 2011, le Coq de la place, "bistrot de quartier décontracté" s’est imposé en peu de temps comme un véritable acteur de la ville. Son chef, Benjamin Bergès, n’y est pas étranger. Rencontre.

 

J’ai d’abord été passionné par la pâtisserie. J’ai acheté mon premier livre à 14 ans avant de bifurquer vers la cuisine." Vingt ans plus tard, le voilà à la tête de deux établissements à Rodez… Bientôt trois. Une boulimie assumée, revendiquée même, par le patron du Coq de la Place qui depuis cinq ans chante les louanges "d’une cuisine plaisir", d’une cuisine d’émotion, locale, de saison, "basée...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • ✓ Publicités limitées
Aurélien Delbouis
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

288 €

RODEZ : Appartement T1 lumineux situé dans quartier résidentiel proche de l[...]

800 €

APPARTEMENT TRAVERSANT SITUE AU 2EME ETAGE AVEC ASCENSEUR LA CUISINE EST AM[...]

450 €

[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?