Culture et Loisirs

Kevin Powers lauréat du grand prix de littérature américaine

  • L'écrivain Kevin Powers a remporté mardi le grand prix de littérature américaine pour "L'Écho du temps"
    L'écrivain Kevin Powers a remporté mardi le grand prix de littérature américaine pour "L'Écho du temps" Courtesy of Delcourt / Courtesy of Delcourt
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - L'écrivain Kevin Powers a remporté mardi le grand prix de littérature américaine pour "L'Écho du temps" (Delcourt), puissant roman sur l'origine de la violence aux États-Unis.

Traduit par Carole d'Yvoire, "L'Écho du temps", deuxième roman de Kevin Powers (après "Yellow Birds" sur la guerre en Irak), entraîne le lecteur à l'époque de la guerre de Sécession jusqu'aux années 1980 avec toujours la même déchirure: une violence qui n'épargne personne.

"La violence est une forme originale d'intimité, elle l'a toujours été et le sera toujours", écrit le romancier âgé de 39 ans, engagé dans l'armée à 17 ans et qui a combattu en Irak en 2004 et 2005.

Le roman se déroule en Virginie (d'où est originaire l'écrivain) avant, pendant et après la guerre civile américaine. Puis de nouveau dans cette région dans les années 1950 et 1980.

Le texte est traversé par le souvenir de l'esclavage qui hante chacun des personnages quelle que soit la couleur de leur peau. La cruauté que nous infligeons aux autres blesse et mutile celles et ceux qui en sont victimes mais rabaisse aussi ceux qui en sont les instigateurs, dit en substance le romancier.

Créé en 2015, le prix décerné par un jury composé de trois critiques littéraires, trois éditeurs et trois libraires récompense chaque année un roman américain traduit en français, paru depuis le 1er janvier de l'année en cours, et se distinguant par ses "qualités littéraires de premier plan". Le prix sera remis à l'écrivain américain début décembre à Paris.

L'an dernier, le grand prix de littérature américaine avait récompensé Richard Powers pour "L'Arbre monde" (Cherche-Midi).

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir