Justice

Rodez : six mois de prison avec sursis après avoir agressé des passants

  • Neuf personnes ont été victimes de la prévenue.
    Neuf personnes ont été victimes de la prévenue. Archives JAT / Archives JAT
Publié le / Modifié le S'abonner

Neuf personnes ont été victimes des violences de la prévenue à quelques jours d'intervalle.

Des faits pour le moins troublants, inexplicables. Parmi les rares dossiers jugés ce mardi 14 janvier devant le tribunal de Rodez, une femme était accusée d'avoir dégradé un magasin, agressé des passants et des policiers, à quelques jours d'intervalle.

Tout d'abord, le 20 août, dans un magasin de la rue Saint-Cyrice, elle insulte les personnes présentes, jette des objets car elle estime " qu'on l'a mal regardée ". Une réaction impulsive qui s'explique difficilement. Quelques jours plus tard, le 27 août, elle s'en prend également à du personnel du Centre communal d'action sociale (CCAS).

Enfin, le 2 septembre, rue Béteille, elle agresse avec son sac à main une jeune fille. Présente à la barre du tribunal, la jeune victime explique " avoir peur depuis l'agression à chaque fois que je me balade dans les rues de Rodez. "

Les policiers l'interpellent quatre jours plus tard. Ils reçoivent une pluie d'insultes. 

Au total, neuf personnes ont été victimes de ses agissements.

" On a du mal à comprendre pourquoi elle s'en prend gratuitement et violemment à ces gens ", s'interroge la représentante du ministère public. " Elle présente un risque de récidive ", poursuit-elle.

Après avoir délibéré, le tribunal a prononcé une peine de six mois de prison avec sursis, 500 € d'amende et 450 € de dommage et intérêts pour la victime. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

332000 €

Dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Rodez Coup de coeur p[...]

365 €

Rodez, appartement meublé de type 1 de 31m² situé au 1ème étage, composé d'[...]

297.68 €

Studio meublé à proximité du centre ville, des commerces, des bus, du Lycée[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir