Basket-ball : Rodez agglo, quel caractère !

  • Les Aveyronnaises se sont encore rapprochées du maintien dimanche en battant Unieux, 57-47.
    Les Aveyronnaises se sont encore rapprochées du maintien dimanche en battant Unieux, 57-47. Centre Presse / Jean-Louis Bories / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

A la rue pendant dix minutes, les Aveyronnaises ont relevé la tête pour glaner dimanche dans leur salle de La Primaube un précieux succès dans la course au maintien en Nationale 3, face à Unieux (57-47).

Et d’un coup, on a cru que le match leur avait définitivement échappé. Alors que les Ruthéno-Primauboises menaient de neuf points au beau milieu du deuxième quart-temps (18-9), et que leurs adversaires prenaient l’eau derrière pour arroser maladroitement le cercle local devant, elles n’ont pas su tuer le match. « Derrière, on fait un mauvais troisième quart-temps (perdu 10-24 !), comme d’habitude… Heureusement que leurs joueuses majeures font trop de fautes, parce que derrière, ça nous permet de les dominer dans les dix dernières minutes (26-9 dans le dernier quart !), analysait l’entraîneur de Rodez agglo, Nicolas Flottes. Mais il était dur à vivre celui-là. Une rencontre comme ça, je pense qu’en début de saison, on l’aurait perdue. Vraiment, on fait une belle opération. »


« On a un petit joker »

 

Le coach a aussi cru perdre une nouvelle cadre, après Aurélie Isaly et Clémence Cabrit (rupture des ligaments croisés), lorsqu’il a vu son intérieure Marion Binda sortir sur blessure au bout de 22 minutes. Mais elle a pu revenir dans le dernier quart. « Suite à sa sortie, on a eu un peu de mal parce qu’elle faisait une bonne partie. Derrière, on a commencé à jouer la peur au ventre. » Sauf que ses protégées ont eu une sacrée « force de caractère » pour reprendre définitivement l’avantage.
La CTC, désormais 7e (sur 12), met ainsi Unieux, 9e et premier relégable, à deux points. Mais l’entente n’en est qu’au début de sa série de matches face à ses concurrents directs au maintien. Puisque dans deux semaines, elle devra se rendre au Coteau, 10e, avant de se déplacer chez l’avant-dernier, Avignon. « C’est pour ça qu’aujourd’hui (dimanche), il fallait gagner, peu importe la manière. Maintenant, on a un petit joker, savoure le technicien. Peut-être qu’une victoire sur nos deux prochaines oppositions pourrait suffire (pour se maintenir). Après, ça dépendra aussi des autres résultats. »

Vincent Naël
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

305.35 €

Proche du quartier du Faubourg, appartement de type studio semi-meublé. Pro[...]

321 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Studio situé en coeur de vil[...]

337 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Venez découvrir ce 2 pièces[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir