Decazeville : "Les électeurs ont l’avenir du projet Solena en main"

Abonnés
  • L’Adeba va engager des actions juridiques contre la réouverture de l’Isdd de Monplaisir, dans un premier temps, puis contre le projet Solena.
    L’Adeba va engager des actions juridiques contre la réouverture de l’Isdd de Monplaisir, dans un premier temps, puis contre le projet Solena.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Les opposants au projet se mobilisent pour protéger l’environnement dans le Bassin.

Suite au feu vert, assorti de restrictions, donné par la Préfecture pour le permis de construire du projet Solena de traitement et de valorisation des déchets ménagers à Viviez et Aubin, et plus récemment à la décision du Sydom (Syndicat départemental des ordures ménagères) dont les membres présents se sont unanimement prononcés en faveur de Solena dans le cadre de la délégation de service public, les forces vives de l’Adeba (Association pour la défense de l’environnement du Bassin et alentours) restent persuadés que, "les élections municipales représentent une échéance de taille pour contrer ce projet car elles peuvent changer la donne ". Selon Michel Delbos, le président de l’Adeba, "le résultat des municipales aura une forte influence sur la protection de notre environnement, il est essentiel que chacun apporte son suffrage à celles et ceux qui prendront les bonnes mesures pour redresser la courbe démographique et rétablir un environnement harmonieux et sain sur le territoire ". Forts de ces convictions, les membres de l’Adeba, " issus de toutes les sensibilités politiques", invitent les électeurs à faire la différence entre, "les listes qui soutiennent ce projet depuis quatre ans et celles qui s’engagent à s’y opposer fermement ".

Le volet juridique est enclenché

Forte du soutien, financier et logistique, d’une cinquantaine de riverains, l’Adeba a mandaté un cabinet d’avocats en vue de déposer un recours contentieux à l’encontre de la réouverture de l’ISDD (Installation de stockage de déchet dangereux) de Montplaisir. "Nous ne sommes pas opposés à la dépollution des jardins de Viviez, mais nous préconisons d’autres solutions que celle envisagée qui aurait pour effet de rendre le remède pire que le mal ", soulignent-ils.

En parallèle, des actions juridiques contre le projet Solena et, éventuellement, la récente délibération du Sydom seront engagées. "Mais une chose est sûre, martèle l’Adeba, quel que soit le résultat des élections municipales, que nous espérons favorable à nos actions en faveur de la protection de l’environnement et des habitants du Bassin, nous mettrons tout en œuvre pour faire capoter ce projet ".

Adeba : "Nous ne faisons que commencer le combat"

Coupures de presse et décisions de justice à l’appui, les opposants au projet Solena affirment, "nous avons des tas d’exemples où des projets similaires ont été rejetés. Récemment, nous avons reçu des collègues d’Alassac (Aude) où un projet d’enfouissement a été annulé au bout d’une douzaine d’années de combat acharné mené avec succès par nos concitoyens. Et ce n’est pas un cas isolé car nous pourrions citer une multitude d’autres situations où des porteurs de ce genre de projets peu respectueux de l’environnement ont été désavoués ". On l’aura compris, les récentes décisions qui semblent aller dans le sens de l’émergence du projet Solena (Ndlr : enquête publique, permis de construire, délibérations des collectivités locales et du Sydom) n’entament en rien la mobilisation des anti-Solena, "nous ne faisons que commencer le combat, un combat de longue haleine qui va s’accentuer pour ne pas voir ce projet Solena s’installer ici", persifle Jean-Louis Calmettes.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

182000 €

Appartement T4, ÉLISA, DECAZEVILLEDans une Résidence neuve au coeur de DECA[...]

55500 €

Decazeville : Maison de type 3 mitoyenne d'un côté avec 200 m² de jardin : [...]

128000 €

Dans une Résidence neuve au coeur de DECAZEVILLE, appartement T3 de 63,60m²[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir