La Fraternelle Pétanque du Gua est aussi impactée par le Coronavirus

Abonnés
  • Bruno Bousquet (le premier du rang de gauche) lors du Régional N° 1 en 2017. Une compétition qui se dispute sur le plateau des Forges.
    Bruno Bousquet (le premier du rang de gauche) lors du Régional N° 1 en 2017. Une compétition qui se dispute sur le plateau des Forges.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Dernièrement, nous avons joint Bruno Bousquet, président de la Fraternelle Pétanque du Gua pour connaître l’impact du Covid-19 sur sa société et sur la pétanque en général. Comme tous les autres sports, pour cause de Covid-19, la pétanque se retrouve au chômage technique.

Comment vivez-vous cette situation ?

Face à la virulence de cette pandémie, la pétanque devient secondaire. Le plus important, est de se sortir de cette situation sanitaire le plus vite possible.

En termes d’effectif, quelle est la situation de votre club ?

A ce jour nous comptons 88 licences.

Marc Nogaret, président départemental avance sous toute réserve la possibilité d’un championnat à la mi-mai. Êtes-vous sous la même longueur d’onde ? Honnêtement je le souhaite, car cela voudrait dire que le Covid-19 est derrière nous. Mais je crains que cela soit difficile. Sportivement, notre club comme tous les autres d’ailleurs est impacté par cette situation. Exemple pour les éliminatoires tête à tête nous avions 21 joueurs inscrits et en doublettes 15.

Idem pour les championnats des clubs, nous avions engagé 9 formations au total, 2 en féminine, 4 en vétéran et 3 en senior. Est-ce que ces championnats se disputeront ? aujourd’hui, personne ne peut répondre.

En tant qu’organisateur, votre club maintient-il l’organisation des deux gros événements : le Régional pétanque doublette du 28 juin et le Régional jeune du 12 juillet ?

Comme je le disais précédemment, aujourd’hui, personne ne peut l’affirmer. Seule la situation sanitaire future décidera. Ceci dit, cela nous procure environ 3 mois de marge, donc l’espoir de les organiser. Ce Covid-19 outre de perturber le sportif, perturbe également notre fonctionnement. Après accord avec l’ancienne municipalité, nous devions récupérer au lendemain des élections, un local qui répond aux exigences de notre société, ainsi que des espaces de jeu. Sauf qu’entre-temps le confinement s’est lui aussi invité et qu’aujourd’hui, tout est en stand-by. Quel est votre vœu le plus cher pour votre société ? Que l’on se retrouve tous les boules à la main le plus rapidement possible, que ce soit en compétition ou bien de façon amicale. Le vendredi soir pendant l’été nous organisons des concours amicaux en doublette ouverts à tous. Quand nous les annoncerons, cela voudra dire qu’on est enfin sorti de cette période inquiétante.

Les mouvements :

Recrues : Séverine Blieux, Ingrid Munoz, Brigitte Guiri ; Manuelle Tchiewska ; Sarah Rousseau ; Magali et Yves Pradayrol ; Nelly et Christophe Gres ; Guy Talbotier ; Michel Diaz ; Michel Jupin ; Jacques Frankowski ; Sébastien Bayol ; Tanguy Théry ; Jean Amadu ; Anthony Garcia ; Boris Niemzik ; Eric Niemzik ; Didier Baltrons ; Daniel Oubreyrie ; Pascal Delbaux, Gilles Foucher.

Mutation : Jennifer Puech ; Brigitte Durand ; Carole et Didier Farigoule ; Clément Sancerni ; Francis, Bernard et Xavier Alary ; Jérôme Denghi et Louis Zelmyre.

Correspondant
Voir les commentaires
L'immobilier à Aubin

24800 €

Entre Decazeville et Firmi sur les hauteurs : Terrain constructible de 1745[...]

137000 €

A VENDRE-Immeuble à usage locatif comprenant 3 appartements loués + possibi[...]

81000 €

Idéal investisseur. Immeuble de 235 m² composé au rez-de-chaussée d'un loca[...]

Toutes les annonces immobilières de Aubin
Réagir